Côte d’Ivoire is back !

Côte d’Ivoire is back !

lundi, 07 mars 2016 10:24
Côte d’Ivoire is back ! Crédits: DR

Si la Turquie, qui est plus avancée économiquement que le Maroc, investit chez nous dans les cinq prochaines années autant que nos amis marocains, la Côte d’Ivoire ne fera que s’en frotter les mains. Ce sont plusieurs dizaines de milliards de nos francs qui seraient ainsi investis chez nous, boostant notre économie et pourvoyant des emplois pour nos jeunes gens.

Côte d’Ivoire is back !

Franchement, personne dans ce pays n’a la moindre nostalgie de la diplomatie ivoirienne version Gbagbo. Ce fut une triste époque où les amis de notre pays se comptaient sur les doigts d’une seule main.  Avec le récent voyage de Recep Tayyip Erdogan à Abidjan, la diplomatie ivoirienne, sous le Président Ouattara, marque à nouveau un grand coup.  Côte d’Ivoire is really back !

Le père fondateur, le président Félix Houphouët-Boigny, répétait à l’envi que la Côte d’Ivoire n’a pas d’ennemis dans le monde, mais uniquement des amis.  Cette époque semblait bien révolue dès lors que nous avions confié notre gouvernement à une cohorte de professeurs d’université.  Les amis de la Côte d’Ivoire étaient alors les suivants: Pedro Pirès du Cap Vert; Yahya Jammeh de Gambie, Eduardo Dos Santos d’Angola et Thabo Mbeki d’Afrique du Sud. Récemment, ils ont ajouté à la liste de leurs amis le dictateur ougandais Yoweri Museveni.

C’était bien maigre, cinq amis dans le concert des nations, sur les presque 200 États qui siègent régulièrement aux Nations unies. Par contre, nous nous opposions frontalement à beaucoup d’ennemis comptant parmi les nations les plus puissantes ou les organisations internationales  pèsent lourd : La France, les Usa, l’Ue, l’Oif, les Acp, l’Ua, la Cedeao et l’Uemoa.  Pour un petit pays comme le nôtre, c’était suicidaire !

M. Ouattara est venu à la Présidence de la République il y a bientôt cinq ans et déjà, il a fait la paix avec tout le monde.  Il a ramené la confiance entre notre pays et la communauté internationale.  Les relations bilatérales et multilatérales se portent à merveille.  Aujourd’hui, le Maroc est devenu le troisième partenaire économique de la Côte d’Ivoire et son Roi, Sa Majesté Hassan II, est quasiment devenu notre voisin le plus immédiat, qui nous rend visite le plus souvent, mais qui ne vient jamais les mains vides.  Le coup le plus inattendu, c’est sans doute la dernière visite du Président turc, M. Recep Tayyip Erdogan, qui gouverne un grand pays dont la situation stratégique n’échappe à personne.  En plus, son pays est une économie qui compte dans le monde.  Les neufs grands projets bilatéraux qu’il a signés avec son homologue ivoirien, M. Alassane Ouattara, seront suivis de bien d’autres, on s’en doute.

Si la Turquie, qui est plus avancée économiquement que le Maroc, investit chez nous dans les cinq prochaines années autant que nos amis marocains, la Côte d’Ivoire ne fera que s’en frotter les mains.  Ce sont plusieurs dizaines de milliards de nos francs qui seraient ainsi investis chez nous, boostant notre économie et pourvoyant des emplois pour nos jeunes gens.

Il faut seulement encourager le gouvernement à diversifier davantage nos partenaires économiques car la France seule, malgré sa bonne volonté, ne saurait combler tous nos besoins en matière d’investissements étrangers. Il faut encourager le gouvernement à tisser pareilles relations avec des pays comme l’Inde, le Qatar, les Émirats arabes unis, le Koweit, le Brésil, la Malaisie, Singapour, la Chine et même la Russie !  Ce sont des économies qui montent en puissance et nous devons marcher avec elles. Il faut aussi réussir à doubler, voire tripler le volume des échanges commerciaux avec les Usa et le Royaume-Uni.  Car le volume de nos échanges avec les Anglo-saxons est jusqu’ici très négligeable. C’est pareil pour le volume des échanges commerciaux entre notre pays et l’Allemagne et le Japon.

Nous devons changer de cap en sortant du pré-carré français, qui est trop étroit, car la vraie économie est anglo-saxone.  Lorsque les David Cameron, les Angela Merkel, les Shinzo Abe et les Barack Obama viendront en Côte d’Ivoire, avec une escorte d’hommes d’affaires et d’investisseurs anglais, allemands, japonais et américains, alors nous donnerons un satisfécit total au président Ouattara et à sa diplomatie.

Ce tableau d’honneur n’est plus loin et il est à portée de mains.  Il leur suffit de continuer à assainir les finances publiques, à améliorer davantage la bonne gouvernance et à maintenir le cap diplomatique.  Après, ce ne sera pas nous qui irons après eux, ce sont eux qui feront la queue à notre porte.  Côte d’Ivoire is really back!

Par le Dr FAMAHAN SAMAKÉ

Lu 2880 fois Dernière modification le lundi, 07 mars 2016 10:43