Très Rév Pasteur Isaac Bodjé: "L’ÉMUCI n’adoptera pas l’homosexualité"

Très Rév Pasteur Isaac Bodjé: "L’ÉMUCI n’adoptera pas l’homosexualité"

samedi, 03 septembre 2016 17:57
Très Rév Pasteur Isaac Bodj Très Rév Pasteur Isaac Bodj Crédits: Edouard Koudou

L’Eglise méthodiste unie Côte d’Ivoire (Emuci) par le biais du Secrétaire de sa Conférence, le Très Révérend Pasteur Isaac Bodjé, réagit à la manchette d’un quotidien ivoirien en sa parution du 26 août 2016 qui titrait : « L’Église Méthodiste Unie va adopter l’homosexualité ».

Très Rév Pasteur Isaac Bodjé: "L’ÉMUCI n’adoptera pas l’homosexualité"

L’Eglise méthodiste unie Côte d’Ivoire (Emuci) par le biais du Secrétaire de sa Conférence, le Très Révérend Pasteur Isaac Bodjé, réagit à la manchette d’un quotidien ivoirien en sa parution du 26 août 2016 qui titrait : « L’Eglise Méthodiste Unie va adopter l’homosexualité ».

Un quotidien ivoirien dans sa parution du 26 août 2016 barre à sa Une : « L’Eglise méthodiste unie va adopter l’homosexualité ». De prime à bord, quelle est votre réaction, la réaction de l’Eglise méthodiste Unie Côte d’Ivoire (Emuci) ?

Je voudrais vous remercier pour la promptitude avec laquelle vous avez bien voulu approcher l’église pour en savoir plus par rapport au titre du journal « Le Jour Plus » qui fait remarquer que l’Eglise Méthodiste Unie va adopter l’homosexualité. Je veux tout de suite dire qu’on ne traite pas les affaires de l’Eglise dans les journaux. Et nous sommes vraiment désolés de voir ces genres de titres dans un journal par rapport à ce qui concerne l’Eglise comme celle-ci. Je réagi à chaud pour dire que ce titre n’est pas juste. Parce que l’Eglise méthodiste sait bien que l’homosexualité est une déviation de la sexualité. Quand Dieu créa l’homme, il n’a pas donné cette orientation. Il n’y a que l’homme et la femme.

Est-ce à dire que l’Eglise méthodiste unie Côte d’Ivoire ne va pas adopter l’homosexualité ?

Non, et je le dis avec fermeté. L’Eglise méthodiste unie Côte d’Ivoire ne va pas adopter l’homosexualité.

L’article est clair : « Lors d’une convention qui s’est déroulée du 7 au 21 mai à Portland, le Conseil méthodiste mondial des ministères de l’Eglise méthodiste unie exige que l’homosexualité soit pratiquée dans toutes ses églises membres » dont l’EMUCI. Est ce une injonction?

L’Eglise méthodiste Unie Côte d’Ivoire est une église autonome. On ne peut pas lui imposer une quelconque méthode de voir. Nous étions nous-mêmes présents à Portland Oregon (Etats-Unis) pour la Conférence générale de l’Eglise Méthodiste mondiale. Ce problème de l’homosexualité était bel et bien sur la table. Cela a eu des débats assez chauds et nous ne sommes pas parvenus à une décision comme quoi que l’homosexualité sera adoptée par l’Eglise méthodiste unie du monde encore moins par l’Eglise méthodiste Côte d’Ivoire. C’était un problème assez sérieux pour la vie de cette église. J’attire votre attention pour dire que ce n’est pas la première fois que ce problème vient sur la table de la Conférence. Cela fait déjà plus de trois décennies que ce problème revient toujours sur la table de la Conférence. Et à chaque fois, il a été toujours rejeté par la Conférence. C’est ce que nous avons vécu à Portland. Il n’y a donc pas eu de décision prise qui dit que l’Eglise méthodiste Unie du monde va adopter l’homosexualité.

Le texte précise par ailleurs que « le Conseil a élu une femme pasteure homosexuelle Bishop de la confédération juridictionnelle de l’Ouest des Etats-Unis ».

Le Conseil des bishops ne peut pas élire un bishop. C’est un cas isolé d’une Conférence juridictionnelle des Etats-Unis. Ce n’est pas toute l’Eglise méthodiste Unie du monde. C’est un cas très isolé. Et que les gens vilipendent cela pour ébranler toute la communauté méthodiste du monde, j’avoue que c’est un cas à gérer. Quand, il y a des brebis perdues, il faut les ramener. A propos de cette dame, je pense qu’il y aura certainement le Conseil des Bishops qui va se réunir pour se pencher sur ce cas. Donc ce n’est pas un cas qui peut faire dire que l’Eglise Méthodiste Unie du monde adopte l’homosexualité.

Révérend, est-ce qu’il est prévu des rencontres de haut niveau dans les prochains jours ou semaines à venir afin de débattre de cette question ?

Bien sûr. Déjà, il faut dire qu’à la Conférence générale de 2016 à Portland, ce problème était sur la table. Nous avons débattu assez longtemps. Séance tenante, il y a eu des propositions concrètes qui ont été faites. En 2018 ou 2019, nous consacrerons une Conférence générale extraordinaire à ce problème. Et nous espérons qu’une décision va sortir pour éclairer le monde. L’Eglise méthodiste Unie du monde a été confrontée à ce problème depuis plusieurs décennies. Mais elle n’a jamais accédé à quoique ce soit. Alors que sur d’autres cieux, cela est déjà adopté.

En attendant la prochaine Conférence générale extraordinaire, il est prévu une rencontre des bishops au Kenya. De quoi s’agira-t-il ?

La réunion au Kenya, c’est une rencontre des Bishops africains pour parler de la politique de l’Eglise. Voir son avancement, sa percée sur le plan de l’évangélisation et sur plusieurs domaines de la vie en Afrique.

Est-ce que cette question de l’homosexualité sera également au centre des débats ?

Oui, cette question sera aussi débattue certainement. Cependant, je tiens à dire que les bishops africains se sont déjà réunis. Ils ont donné leur position sur l’homosexualité. Cette position qui est négative par rapport à l’adoption de l’homosexualité dans l’Eglise Méthodiste Unie.

Comme vous l’avez dit tantôt, l’Eglise méthodiste Unie Côte d’Ivoire (Emuci) rejette l’homosexualité. Quelle disposition allez-vous prendre face à cette pratique qui existe déjà dans le monde ?

Puisque cela ne se pratique pas dans l’église méthodiste, jusqu’au jour d’aujourd’hui nous n’avons pas connaissance de cas d’homosexuel dans l’église. Cela ne se pratique pas et cela ne se pratiquera jamais dans l’Église. Si vous parlez de disposition. Nous nous sommes dans un réseau mondial.

Des dispositions pour ne pas que des fidèles puissent l’adopter d’eux-mêmes ?

Les fidèles ne peuvent pas adopter l’homosexualité parce que l’Eglise est quand même dirigée. Il y a des idées fortes qui conduisent l’Eglise. Les fidèles ne peuvent pas se lever d’eux-mêmes et adopter l’homosexualité. S’il y a des chrétiens méthodistes qui le font peut-être cachés, nous ne le savons pas. N’oubliez pas que l’homosexualité est un péché comme les autres péchés. Il se pourrait qu’il y ait des homosexuels que nous ne connaissons pas. Mais ce qui est débattu aujourd’hui c’est que l’Église Méthodiste Unie ne va pas admettre des candidats homosexuels au pastorat, c’est-à-dire se faire former comme des pasteurs. L’Église Méthodiste Unie Côte d’Ivoire ne va pas consacrer des pasteurs homosexuels. L’Église Méthodiste n’a pas fait d’ouverture à cela. Je voudrais vous le dire sous le regard du Bishop Benjamin Boni. Le Bishop ne permettra pas cela. Il a même dit que si jamais l’Église méthodiste dans le monde entier adopterait ou adopte cette vision des choses, l’Église méthodiste de Côte d’Ivoire aviserait. C’est ce que nous avons décidé et ce document est déjà parti dans les églises pour que tout le monde sache la position de l’Église méthodiste Unie Côte d’Ivoire.

Interview réalisée par Edouard Koudou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 1901 fois Dernière modification le jeudi, 07 septembre 2017 09:37