• Accueil
  • Focus
  • Interview
  • Jean-Patrick Hervé Koré (lauréat de la 1ère édition de la Bourse LafargeHolcim pour la construction durable): ‘’Le prix m’a ouvert un large champ d’opportunités’’

Jean-Patrick Hervé Koré (lauréat de la 1ère édition de la Bourse LafargeHolcim pour la construction durable): ‘’Le prix m’a ouvert un large champ d’opportunités’’

jeudi, 04 juillet 2019 10:44
Jean-Patrick Hervé Koré (lauréat de la 1ère édition de la Bourse LafargeHolcim pour la construction durable): ‘’Le prix m’a ouvert un large champ d’opportunités’’ Crédits: DR

A l’occasion du lancement ce jeudi 5 juillet, de la 6e édition du Concours international pour la construction durable du groupe LafargeHolcim, le lauréat de la première édition en 2017 de l’équivalent au niveau national de ce prix, explique comment ce prix contribue à booster sa jeune carrière.

Pouvez-vous présenter succinctement le projet qui vous a valu le premier prix de la Bourse LafargeHolcim pour la construction durable en Côte d’Ivoire en 2017 ?

Mon projet s’intitule ‘’Foyer pour l’enfance en milieu rural’’. C’est dans le département de Jacqueville qu’il a été mené. Il était question de promouvoir la construction durable et donc le maître-mot était la durabilité. Pour moi, parler de la durabilité, c’est éduquer davantage la population. Et la frange à cibler pour un avenir durable de la nation telle que la nôtre, ce sont les enfants. Mon projet concernait donc les enfants dont l’âge oscille entre 3 ans et l’âge de l’adolescence. Concrètement, le projet consistait en la création d’un cadre pour accueillir les enfants afin de les sensibiliser et les façonner en leur apprenant à s’approprier les richesses de leur milieu dans la perspective d’une utilisation durable. Nous avons construit différentes cellules pour abriter le projet, des cellules en lien avec l’instruction, le divertissement, la santé, l’alimentation, etc., afin de constituer un vrai milieu de vie. Ces cellules ont été construites avec une enveloppe extérieure composée de bambou rafia qu’on trouve localement associé à des briques de sorte à assurer un bon confort thermique et surtout une réduction des coûts énergétiques. On y a intégré quelques activités relatives au savoir-vivre local de sorte à ce que les enfants en ressortent avec des valeurs.

Votre prix vous a permis d'exercer au sein du renommé cabinet d’architecture Koffi & Diabaté pendant six mois comme stagiaire. Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Le cabinet Koffi & Diabaté, il faut le rappeler, est une référence en Côte d’Ivoire et en Afrique. Avoir l’opportunité de passer six mois au sein d’un cabinet aussi renommé, était une très belle expérience pour moi. J’ai pu bénéficier de l’encadrement et des conseils des maîtres dans le domaine de l’architecture en Côte d’Ivoire. Dès mes premières semaines, j’ai commencé à travailler sur des projets assez importants du cabinet. Le fait que ces projets étaient pour la plupart participatifs, cela m’a permis de contribuer et de beaucoup apprendre des architectes plus expérimentés que moi. J’ai pu travailler par exemple sur le projet de constructions durables que développe le cabinet à Assinie. Pendant mon stage, j’ai pu participer à un concours international dénommé la Serpentine organisé chaque année à Londres. Ce fut une très belle expérience pour ma jeune carrière. In fine, j’ai beaucoup reçu.

La bourse LafargeHolcim vous a-t-elle ouverte des perspectives vers d'autres concours ou projets ?

Le fait d’avoir été lauréat de ce concours international m’a beaucoup encouragé à poursuivre dans la recherche de l’excellence. Cela m’a aussi ouvert un large champ d’opportunités et m’a permis de me projeter vers l’avenir.

La 6e édition du plus grand concours international relatif à la construction durable doté d’un prix d’une valeur de 2 millions de dollars est désormais ouverte. Pensez-vous qu'une candidature ivoirienne puisse l'emporter ? Serez-vous candidat ?

Bien sûr qu’un cabinet ivoirien peut remporter ce prix. Pourquoi pas le cabinet d’où je sors par exemple. Je pense que Koffi & Diabaté a de grandes chances de remporter ce prix qui traite de la construction durable sur laquelle le cabinet travaille beaucoup. En ce qui me concerne, je suis encouragé à participer au concours, surtout qu’il offre l’opportunité de présenter des projets surtout pour la nouvelle génération d’architecte. J’ai déjà reçu une invitation à le faire et je me suis inscrit en tant que participant.

ENTRETIEN REALISE PAR
FAUSTIN EHOUMAN