• Accueil
  • Focus
  • Interview
  • Festival des Grillades d’Abidjan (Fga)/Mme Florence Koné: ''Le Fga fait désormais partie du patrimoine national''

Festival des Grillades d’Abidjan (Fga)/Mme Florence Koné: ''Le Fga fait désormais partie du patrimoine national''

samedi, 28 septembre 2019 16:54
La promotrice du Festival des grillages La promotrice du Festival des grillages Crédits: DR

La promotrice qui a rendu visite à la rédaction a bien voulu revenir sur cet évènement qui se positionne comme l’un des meilleurs de la sous-région.

Le Fga était à sa 12e édition. Comment avez-vous vécu l'absence de DJ Arafat cette année?

Tout d’abord, je tiens comme à chaque début d’entretien bilan à remercier tous ceux qui ont permis que ce festival ait lieu : les sponsors, les braiseurs et le public ivoirien. Je n’oublie pas évidemment toutes les équipes engagées dans l’organisation. Nous rendons grâce à Dieu pour la tenue de ce festival malgré toutes les difficultés. Pour en revenir à la question, DJ Arafat était un artiste extrêmement talentueux qui a marqué de son empreinte la musique ivoirienne, africaine et même du monde entier. Sa disparition a affligé tous les Ivoiriens et passionnés de musique dans leur ensemble. Nous nous rappelons encore de ses brillantes participations aux éditions de 2012 à 2017. A chacune de ses prestations, c’était une communion véritable avec le public. Lors de l’édition 2017, il a presté en live et tout le public y compris nous, avons été impressionnés par la qualité de son spectacle et l’enthousiasme qu’il a pu manifester pendant toute sa prestation. Je suis convaincue que tous les festivaliers s’en souviennent encore. C’est d’ailleurs pourquoi le Festival des Grillades d’Abidjan 2019 lui a rendu un vibrant hommage, à travers le concert live de Sidiki Diabaté le 7 septembre et la quasi-totalité des prestations du 8 septembre. C’était émouvant.

 Quel bilan pouvez-vous nous faire de ce Fga 12 ?

Notre plus grand défi était sécuritaire et nous avons pu le relever grâce aux forces de l’ordre. Les équipes en présence ont fait montre d’un excellent engagement sur toute l’activité et je pense que nous avons réussi car aucun incident majeur ne nous a été relevé. Hormis le volet sécuritaire, les festivaliers ont répondu massivement présents pour découvrir ce que la cinquantaine de braiseurs avait prévu leur faire découvrir. Ce sont près de 150 spécialités qui ont été proposées sur les 2 jours d’activité. C’est donc une grande satisfaction que le public, pour qui nous organisons cette activité, ait répondu présent.

Comme chaque année, les festivaliers ont eu encore droit à des innovations, n’est-ce pas ?

Effectivement, à chaque édition, nous introduisons des innovations qui font la particularité de cet évènement devenu par la volonté des Ivoiriens un patrimoine national, plusieurs fois copiés en Côte d’Ivoire et dans de nombreux pays de la sous-région. Pour en rappeler quelques-unes, on peut noter la participation de différents pays comme ‘’pays invités d’honneur’’. On a eu, par exemple, le Sénégal en 2017, l’Afrique du Sud en 2016, l’introduction d’un concours de restaurateurs en 2009 et l’ouverture d’un espace enfants en 2018 ainsi que la mise à disposition de plusieurs espaces privatifs à la demande des clients. Cette année, nous avons fait un pas de géant dans le Digital, avec notamment la livraison de grillades à domicile, le paiement électronique sur le site des prestations, la participation du public lors du concours des restaurateurs dénommé Grill d’Or. En effet, les festivaliers ont pu, à partir de chez eux, participer à l’élection du meilleur braiseur 2019. Tout cela, via le téléphone ou Internet.

Parlez-nous de ce concours Grill d’Or…

Nous avons introduit ce concours en 2009 en nous disant qu’il était important de reconnaître le savoir-faire des braiseurs sans qui le festival ne serait, ce qu’il est. Depuis son instauration, il existe une saine émulation entre les braiseurs et leur engagement s’est accru. Cette année, 3 catégories ont été créées : la catégorie Poissons, la catégorie Viande-gibier et la catégorie Fruits de mer. Le public et le jury ont permis d’identifier des lauréats dans chaque catégorie et de ces 3 lauréats est ressortie Mme Folou qui a été désignée par les votes conjoints du public et des membres du jury « Super Grill d’Or » cru 2019.  ???

Qu'est-ce qui fait de ce festival le plus grand de la sous-région ?

Pour qu’un événement à succès ait une bonne durée de vie, il faut, à mon avis, de la passion. Et je peux vous assurer que mon équipe et moi sommes de vrais passionnés de cuisine, de vrais passionnés du Fga que nous prenons plaisir à organiser. Nous avons su partager cette passion et surtout notre vision avec les professionnels des grillades que nous accompagnons volontiers dans leurs activités.
Autre critère important : le professionnalisme qui grandit d’année en année. A défaut, les partenaires feraient difficilement confiance et n’accepteraient pas d’associer leur image à l’événement. Après 12 éditions, nous pouvons sans modestie affirmer que les équipes ont gagné en maturité et en expérience.
L’ouverture d’esprit et l’acceptation des critiques sont aussi des points importants à relever. Nous recevons chaque année des critiques du public, des conseils et recommandations de confrères, de parents, d’amis que nous analysons pour retenir des points d’amélioration. Il y a forcément d’autres aspects, mais je m’arrêterai là…

Que nous réservez-vous pour 2020?

C’est encore trop tôt pour le dire. Nous sommes encore à l’heure du bilan et des remerciements. Mais comme chaque année, vous savez que vous pouvez compter sur notre dynamique équipe d’Avantage Conseils pour vous surprendre. Peut-être que nous nous retrouverons dans un autre pays de la sous-région. Pourquoi pas ? (rires)

INTERVIEW REALISEE PAR
SERGES N’GUESSANT