Print this page

45e session de l’APF à Abidjan/Faustin Boukoubi (président de l’Assemblée nationale du Gabon): ‘’Nous sommes ravis du bon déroulement de l’événement’’

lundi, 08 juillet 2019 19:18
Faustin Boukoubi, président de l’Assemblée nationale du Gabon, membre de l'APF. Faustin Boukoubi, président de l’Assemblée nationale du Gabon, membre de l'APF. Crédits: DR

Vous participez à cette 45e session de l’Assemblée parlementaire francophone. Quel sentiment avez-vous d’être en Côte d’Ivoire et de participer aux travaux de cette importante rencontre ?

C’est une grande joie pour moi d’être en Côte d’Ivoire, chez nous, où ma délégation et moi, avons été très bien accueillis. Notre homologue Amadou Soumahoro nous a bien reçus et mis dans d’excellentes conditions. Ce lundi matin, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cette 45e session de l’Apf, nous avons eu l’honneur de recevoir le vice-Président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan.

C’est un sentiment de pleine satisfaction, d’autant plus qu’il y a quelques jours à Rabat au Maroc, il y avait quand même le doute quant à la capacité de la Côte d’Ivoire d’organiser cette rencontre dans la sérénité. Nous sommes donc ravis du bon déroulement de l’événement. Nous travaillons en toute fraternité, dans le calme dans le cadre de la Francophonie avec nos pairs des autres pays.

Sur quoi vont porter les débats ?

Il s’agit d’un processus qui consiste à faire évoluer la réflexion sur les grandes problématiques qui préoccupent les populations francophones. Aujourd’hui, nous planchons sur le thème « Parlement en renforcement de la démocratie ». Les débats vont nous aider, dans ce cadre-là, à bien circonscrire le rôle des parlements et des parlementaires au renforcement de la démocratie. C’est un processus évolutif qui consiste à booster la réflexion sur les thématiques qui concernent nos populations.

Vous êtes membre du  bureau de l’Assemblée parlementaire. Quel est votre challenge ?

J’intègre ce bureau. Permettez que je prenne fonction, et qu’avec les autres, nous arrêtions un plan d’action pour l’avenir. Dans le bureau, nous avons pour mission de contribuer au renforcement de la Francophonie, au développement des liens, non seulement, entre les institutions parlementaires de la zone francophone, mais aussi à renforcer les relations de fraternité, d’amitié entre les peuples des pays francophones. C’est notre challenge.

Entretien réalisé par
GERMAIN GABO