Couple: Des femmes prétendent avoir le "secret" d’une union parfaite

vendredi, 06 septembre 2013 11:00

[06-09-2013. 11h00] Communément appelés « secrets de femmes », ces produits sont très souvent proposés par des marchandes qui sillonnent Abidjan, la capitale politique ivoirienne.

Couple: Des femmes prétendent avoir le "secret" d’une union parfaite

Un soir, Marina A. est abordée par une jeune fille à Adjamé 220 logements alors qu’elle s’apprêtait à emprunter le bus pour se rendre chez elle à Marcory. Delphine, la jeune fille en question, lui propose des produits qu’elle nomme « secrets ». Intriguée, Marina écoute son interlocutrice pour en savoir davantage.

Le « pouvoir » desdits "secrets" tient, en effet, du fait qu’ils sont sensés redonner une hygiène intime irréprochable et du tonus à tout vagin en perte d’élasticité. La présentation des " secrets " terminée, Marina refuse pourtant d’en acheter. « J’ai peur des produits sans posologie », a-t-elle indiqué. Delphine se lance alors dans un autre argumentaire, mais l’arrivée du bus interrompt la conversation.

Communément appelés " secrets de femmes ", ces substances sont très souvent proposées par des marchandes qui sillonnent Abidjan, la capitale politique ivoirienne. Elles s’adressent aux femmes majeures, mariées ou non. Ces produits se présentent sous la forme de savon, de poudre, de parfum, de feuille, d'ovule vaginal ou encore de "chewing-gum".

Selon une vendeuse qui a souhaité garder l'anonymat, "les femmes veulent toujours garder leur fraîcheur intime. C’est pourquoi, elles sont nombreuses à recourir aux 'secrets' pour redonner vie à leurs vagins".

Certaines clientes rencontrées au grand marché de Marcory attestent, pour leur part, que "les secrets de femmes" font des merveilles. Alice H., mère d’un enfant de 6 ans, témoigne: « j’ai utilisé ces produits pour ma toilette intime et j’ai retrouvé ma jeunesse ». Joëlle A. et Fabienne K., qui ont  la trentaine révolue, expliquent que l’utilisation de ces potions les a soulagées respectivement de pertes blanches et de démangeaisons vaginales. « Mon homme ne me refuse plus rien », jubile Danièle S. qui dit avoir utilisé des ovules vaginaux. Mieux, elle n’hésite pas à les conseiller à ses amies et connaissances.

Le hic, c’est que ce n’est pas toutes les utilisatrices qui ont été satisfaites des " secrets de femmes ". Pour Fatou M., l’aventure s’est terminée dans des pleurs. « J’avais programmé une soirée romantique et bien mouvementée avec mon chéri. Quelques jours avant, j’ai utilisé le ''secret'' pour resserrer mon vagin afin de faire vivre un moment d'intense plaisir à mon partenaire. Mais le jour-j, mon sexe était comme fermé et les rapports ont été plutôt douloureux voire insupportables », se souvient-elle, amère. Yolande Y., enseignante, affirme également avoir eu, sans entrer dans les détails, « d’énormes problèmes gynécologiques » après l'utilisation de ces produits.

Les femmes veulent garder leurs hommes à tout prix. Mais, cela ne doit pas se faire à tous les prix, estime Dr. Djigbenou Lathry, gynécologue. Car, "le sexe est un ensemble de muscles. Les rapports sexuels et les accouchements le fragilisent", explique-t-elle. Cependant, la gynécologue doute de l’authenticité de ces produits dits "miracles" qui rétrécissent le vagin ou règlent les problèmes d’hygiène  de la femme. « La plupart des produits utilisés communément appelés "secrets de femmes" sont dits caustiques, c’est-à-dire qu’ils contiennent de la potasse et ont un effet de rétrécissement. Mais, leur application crée des brûlures au niveau du vagin et rend le sexe moins fonctionnel à la longue », avertit le docteur.

Elle conseille la chirurgie aux femmes qui souhaitent un rétrécissement de leur sexe. "L’opération en question est appelée la périnéoplastie", conclut-elle.

 

MARIE-ANGE AKPA

(Stagiaire)

Read 1419 times Last modified on vendredi, 06 septembre 2013 10:16