Béoumi a frémi. Béoumi a blêmi. Béoumi a mal dormi. Béoumi a frôlé un mini tsunami. Une infamie entre deux amis chauffeurs de taxis a fait monter la cholémie.
Déclaration du président de l’Ong "Élection sans contestation" face à l'environnement social et politique actuel de notre pays, à l'approche des élections de 2020.
Deux faits ont marqué l’actualité, cette semaine. Il y a l’affrontement intercommunautaire à Béoumi, ville située au centre de la Côte d’Ivoire et la grève des enseignants du secondaire. Ensemble, passons-les en revue et tirons les leçons qui s’imposent.
De plus en plus, plusieurs voix s’élèvent contre les mentalités et comportements indignes qui sévissent dans nos différentes sociétés, surtout africaines.
Dans notre formidable monde où tout est achetable, vendre au diable son âme pour des motifs comptables, devient tolérable chez nos semblables.
Le « budget citoyen » reste incomplet sans rapports trimestriels d’exécution, une loi de règlement et des indicateurs de résultats de développement
Mon intervention ici sera de donner une esquisse d’orientation concernant des questions de diaspora et d’éducation générale de la population sur le bien-fondé du Sénat dans une démocratie.
Avec le FPI, l’histoire est un éternel recommencement ! Et cette histoire est toujours une histoire de sang.
En général, une analyse est une étude qui consiste à décortiquer minutieusement, à l’aide de données fiables [1], une situation, une action ou une connaissance pour soit l’expliquer ou l’éclairer, soit montrer sa pertinence, soit révéler sa problématique pour le progrès des choses.
Page 4 sur 35