Abidjan : Pourquoi tant de fous errants ?

mardi, 18 juillet 2017 23:30
La première fois que je l’ai aperçue, elle faisait du nettoyage pour installer ses bagages. Vers l’emplacement actuel de la grosse caisse à ordures, aux 220 Logements, dans la commune d’Adjamé, presqu’en face de la cité « Grands Blocs » et non loin de la gare « Choteau ».
Enfants de rue ou de la rue, enfants déshérités, microbes sont tous des produits de la société ivoirienne qui a perdu la boussole.
Combien d’affiches publicitaires vantant les mérites d’une bière compte-t-on dans nos villes ? Bien malin qui le dira.
Pourquoi diable se donne-t-on la peine de détruire les fleurs et le gazon du terre-plein central pour le remplacer par du béton sur le Boulevard de France redressé à riviera 3.
Nous sommes en 2017 et 2020 n’est pas très loin. Le débat qui a lieu déjà et qui sera de pus en plus animé se situe à deux niveaux : celui de la coalition RHDP au pouvoir depuis 2011 et celui qui concerne les autres forces politiques.

Case des mots: Folklore à mort !

lundi, 17 juillet 2017 12:53
Hurler à mort entre picadors est le sport qu’ils adorent.
Ils n’utilisent certes pas l’eau de pluie comme carburant, mais la saison pluvieuse qui a commencé est une aubaine pour les transporteurs.
Que de peines de voir encore des personnes téléphoner au volant, fumer en lieu public, faire usage de pétards, ou circuler dans des véhicules avec des vitres sombres… au vu et au su de tous alors qu’il existe des décrets et/ou arrêtés interdisant de tels agissements.
Pourquoi des infrastructures supposées durer plus de dix ans se dégradent si rapidement ?
Page 29 sur 36