Au feu ! Au feu ! Les marchés brûlent. Le Franc de la Communauté financière de l’Afrique de l’Ouest brûle. La prison « Cfa » brûle ! Un pyromane, Semi Kéba, y a mis le feu pour libérer des prisonniers.

Nous oublions que l'Etat c'est nous

vendredi, 22 septembre 2017 20:23
Nous voulons avoir un pays et des communes propres mais, nous ne voulons pas participer à cette lutte contre l’insalubrité, en mettant nos ordures dans une poubelle et non en les jetant n’importe comment dans les rues.
Tout cela pour vous dire qu'il y a un véritable problème dans les écoles et la ministre doit le savoir. Car aucun établissement sans l'accord du ministère ne peut à lui seul fixer ses prix ou permettre la vente obligatoire de fascicule dans chaque matière en plus des livres aux…
Au rond-point du CHU de Treichville où il y a eu récemment des travaux de bitumage, une grosse crevasse commence à se former, sans que cela ne dérange quelqu’un.
Il y a des scènes qui impressionnent toujours par les foules immenses qu’elles drainent et la discipline qui y règne. Ce sont les lieux de prières où les fidèles chantent, dansent avec détermination et dévouement quelque fois sous un soleil d’aplomb.
Le mouvement d’actions citoyennes pour la réconciliation et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire (Macrecos-ci) s’active afin d’être au rendez-vous du 15 novembre, décrété, journée nationale de la paix.

Et si on déifiait aussi le travail ?

vendredi, 15 septembre 2017 14:55
Une fois sorties des prières, les mêmes personnes se plaindront du manque d’hôpitaux, du niveau de salaire trop bas, d’écoles mal équipées, d’agents insuffisants, de routes impraticables, etc. Où trouver cet argent source de conflits sociaux ?
J'ai particulièrement apprécié la riche contribution dans votre rubrique "sujet du jour", de monsieur Adjengbé Koffi Victor, intitulée "Combattre la violence à l'école". Dans cette parution en date 29 août, l'auteur a proposé une approche en quatre points pour résorber la violence à l'école sans recours à la force policière…
La monnaie n’est plus un simple instrument économique des échanges marchands depuis que la Cour internationale de justice de La Haye en 1929, dans son arrêt sur le paiement des emprunts serbes et brésiliens émis en France a estimé que « C’est un principe généralement admis que tout État a…
Page 25 sur 35