Print this page

Mauritanie : Mohamed Bouamatou : homme d’affaires, opposant et défenseur des droits de l’Homme

lundi, 08 juillet 2019 21:56
Mauritanie : Mohamed Bouamatou : homme d’affaires, opposant et défenseur des droits de l’Homme Crédits: DR

Mohamed Bouamatou est l’un des hommes d’affaires les plus riches de Mauritanie… mais également le plus menacé par le pouvoir. En cause, son soutien sans faille à l’opposition, sa quête de démocratisation de la vie politique mauritanienne, et ses prises de position extrêmement virulentes sur les questions des droits de l’Homme.

Les hommes d’affaires se font généralement discrets en matière politique. Histoire de ne pas s’aliéner les hommes au pouvoir. Mohamed Bouamatou est pourtant sorti de sa réserve depuis plus de deux ans face à la confiscation du pouvoir par le président et ancien chef de junte Mohamed Ould Abdel Aziz. Il a mis ses ressources et son influence au service de l’opposition pour enclencher un changement démocratique en Mauritanie.

Il s’agit d’un jeu dangereux pour le patron du BSA Group (présent dans de multiples secteurs en Mauritanie, de la banque à la téléphonie, en passant par l’agroalimentaire ou la construction), mais Mohamed Bouamatou n’est pas un businessman ordinaire dans le paysage des affaires mauritanien. Tout son parcours s’inscrit dans une logique sociale peu compatible avec les visées dictatoriales de la junte au pouvoir en Mauritanie.

Dès 2001, la Fondation Bouamatou est créée et finance la création de la première clinique ophtalmologique de Nouakchott. Cette clinique, un projet qui tient à cœur à l’homme d’affaires, est devenue au fil des années un centre de référence en Afrique de l’Ouest et plus de 5.000 patients de toute la sous-région viennent chaque année s’y faire opérer de la cataracte gratuitement.

Depuis le début des années 2000, Mohamed Bouamatou est sans conteste le principal philanthrope privé de Mauritanie. Il a dédié une grande partie de sa fortune à des projets caritatifs comme l’approvisionnement en eau potable de plus de 10.000 foyers dans la région de Kiffa, ou l’extension de la maternité de l’hôpital Cheikh Zayed de Nouakchott pour installer des unités de chirurgie et de soins intensifs.

Mais la pomme de discorde entre Mohamed Bouamatou et le régime mauritanien tient essentiellement à son combat en faveur des droits de l’Homme. Soutenu par l’ONG Human Rights Watch, l’homme d’affaires fonde en 2015 avec des avocats européens spécialistes des droits de l’Homme, la Fondation pour l’égalité des chances en Afrique, une organisation dédiée à la défense de la démocratie et de l’état de droit en Mauritanie et ailleurs en Afrique.

Une ingérence intolérable pour certains caciques de la junte militaire qui ont causé à l’homme d’affaires plusieurs accusations et tracasseries judiciaires de la part des autorités de Nouakchott. Pas de quoi intimider Mohamed Bouamatou, aujourd’hui en exil, qui poursuit ses activités tous azimuts et qui est devenu l’une des figures de proue de l’opposition mauritanienne.

  1. Date