Afrique: Quelles perspectives pour l’avenir ?

dimanche, 14 avril 2019 18:35
Afrique: Quelles perspectives pour l’avenir ? Crédits: DR

Après plus de cinquante années d’indépendance, la situation de l’Afrique reste encore obscure. Le sous-développement reste toujours inquiétant.

Les maux les plus virulents contre la condition humaine sont le quotidien du continent. Il s’agit du chômage, de la guerre, du terrorisme, de la pauvreté, de la misère, de la famine, de l’insécurité, des crises sociopolitiques, des épidémies, etc. Face à cette réalité alarmante de l’Afrique, plusieurs efforts sont entrepris pour tenter d’inverser la situation.

Cependant, celle-ci demeure et persiste au fil des ans, suscitant ainsi un sentiment de désespoir chez nombre d’Africains, notamment chez les jeunes. Tout se passe comme si le continent est condamné à demeurer dans cette situation sombre, qu’il vit depuis des décennies et des décennies. Ainsi, la question suivante s’invite : quel sera le sort du continent ? Sera-t-il reluisant ou davantage obscur ?

En à croire les analyses politiques et économiques actuelles, l’Afrique a un bon avenir, voire sera l’avenir du monde. En effet, plusieurs analystes démontrent que, par ses ressources naturelles et son potentiel humain, l’Afrique a un bel avenir, mais mieux, sera l’avenir du monde. Nous épousons parfaitement cette thèse, cependant nous estimons que celle-ci ne pourrait être une réalité qu’à une condition : outre ses deux potentialités, l’Afrique doit se doter d’un système politique et étatique rigoureux, performant et résilient.

Sans un tel système politique et étatique, nous assurons que l’avenir du continent sera davantage obscur. Les potentiels naturel et humain que possède le continent ne pourront rien apporter à son avenir. La preuve est que, près de soixante ans d’indépendance et d’autonomie plus tard, la situation du continent reste inchangée, pourtant celui-ci dispose toujours de ses potentialités. Alors, comprenons que les potentialités sans un système fort et dynamique sont sans effet et sans avenir. C’est pourquoi, le système reste la condition ultime d’un avenir meilleur pour l’Afrique.

Sans un système adéquat, exemplaire et à succès, nous ne voyons guère par quelle magie le continent pourrait sortir de ce cataclysme qu’il vit depuis de nombreuses années. Ainsi, le défi africain pour un devenir radieux reste et demeure son système organisationnel et institutionnel. C’est à ce défi que nos travaux de recherches sont consacrés. Nos résultats de recherches étant toujours en cours, nous sommes optimistes et très confiants pour l’avenir du continent.

Avec nos différentes connaissances, dont le régime pentiviste, la constitution républicaine pentiviste, la théorie de l’efficacité du financement, la théorie de la compréhension de l’intelligence, la théorie de l’efficacité de la gouvernance, la notion scientifique de la démocratie, le capitalisme objectif, la notion politique du XXIème siècle, l’économie objective, etc., nous sommes convaincus que désormais rien ne pourra risquer l’avenir du continent. En effet, avec le régime pentiviste, on allouera à chaque État du continent un système politique et étatique fort, actif et résilient, et à l’Afrique elle-même une organisation continentale innovante et à succès.

Ce double système innovant permettra, tant au plan national que continental, d’asseoir une organisation exemplaire pour fortifier la gouvernance, l’une des causes fondamentales de la situation dramatique du continent. Ainsi, avec la force et l’efficacité de la gouvernance plus les potentiels naturel et humain que détient le continent, rien ne pourra compromettre le futur de l’Afrique. Avec un peu de détermination – ce que prévoient nos solutions – le contient pourrait surprendre dans une auto-prise en charge et en créant un nouveau pôle d’avenir du monde. Le continent pourrait être le nouvel eldorado du monde. Ainsi, l’Afrique se réveillera et permettra à ses enfants de renouer avec la dignité, l’espoir et une considération profonde.

Aussi, les autres connaissances viendront consolider les systèmes impulsés par le régime pentiviste, ce qui permettra à l’Afrique d’aplanir immanquablement le succès de son avenir. C’est pourquoi, nous sommes très confiants pour le futur du continent. Nous sommes persuadés des excellentes choses qui se préparent dans l’ombre pour donner une visibilité au devenir du continent. En tout cas, nous travaillons durement pour cet objectif, que nous essayons d’atteindre.

C’est à juste titre que l’Afrique doit garder espoir, car un avenir radieux se profile à l’horizon. Seulement, elle doit saisir les opportunités de changement, de transformation qui s’offrent à elle à travers les solutions préconisées par nos travaux, et regroupées dans le projet intitulé Vision-monde de demain. Ainsi, les conditions sont créées pour parvenir à une Afrique de demain conquérante, victorieuse et respectée.

Avec cette nouvelle Afrique, la jeunesse sera envahie d’opportunités, et pourra réaliser tous ses rêves sur le continent. Ceci dit, elle ne mettra plus sa vie en péril dans la traversée de la Méditerrané, elle ne sera plus esclave en ce XXIème siècle, sa dignité ne sera plus bafouée comme auparavant, etc. Alors, il y a de l’espérance à l’horizon ! Seulement, nous devons nous former et nous mettre au travail, car la formation et le travail sont les déterminants du nouveau système endogène qui se profile à l’horizon.

Pacôme Kouamé Oi Kouamé,
Chercheur interdisciplinaire en développement
Concepteur du projet Vision-monde de demain
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.