Nous entendons à temps et à contre temps, dans tous les discours des hommes politiques et même des hommes de la société civile, que la Cote d’Ivoire doit être un pays émergent en 2020.
Ces troubles à l’école à la veille des congés de Noël et de fin d’année, s’assimilent désormais à un fait social. Le traitement, la prévention et la gestion de ces troubles ne peuvent émaner de solutions unilatérales. Et le pouvoir à lui seul ne peut les résoudre.
Aux États-Unis, rien qu’en 2016, ces coûts s'élevaient à plus de 50 milliards de dollars US, et l'année 2017 a été marquée par le plus grand nombre d'ouragans consécutifs enregistrés à l'ère des satellites.
Festivals culturels, bals sportifs, carnavals économique, social ou environnemental…
Depuis les années 1970 que nous autres avons connues l’idole, notre admiration pour lui n’a pas varié ou changé.
Cette fois nous n’allons accabler ni l’Etat ni ses démembrements, ni les collectivités territoriales. Il s’agit de nous-mêmes, syndics de copropriété, associations de résidents, mutuelles, association de transporteurs, etc...
« Aurions-nous finalement compris que notre destinée commune et durable est intimement liée au sort fait à la jeunesse ? »
Le prisme migratoire étant particulièrement déformant, c’est tout naturellement que le partenariat annoncé s’est à nouveau fourvoyé, l’investissement dans les personnes pour assurer la prospérité et la paix ayant été dévié vers la lutte contre les migrations.
Le premier tour de la présidentielle a eu lieu le 10 octobre 2017. Il a donné ses résultats: George Weah (38,4% des suffrages) et Joseph Boakai (28.80%), ancien vice-président et candidat de la majorité présidentielle, arrivés en tête (photo), croisent le fer au second tour prévu le… 7 novembre 2017.
Page 1 sur 15