Des sources officielles affirment que ce groupe était devenu de plus en plus agressif ces derniers mois dans la région où il menait une campagne de conversions forcées de musulmans comme de chrétiens.
Le pays a adressé une lettre aux membres du Conseil de sécurité des Nations Unies plaidant la cause du Chef de l’état et de son vice - président poursuivis pour crimes contre l’humanité.
Les deux hommes, dont le ticket a remporté au premier tour la présidentielle du 4 mars, sont poursuivis pour crimes contre l'humanité pour leur responsabilité présumée dans les terribles violences sur lesquelles avait débouché la précédente présidentielle, fin 2007, lors de laquelle ils appartenaient aux deux camps rivaux.
L'attaque a débuté mardi soir à 19 heures, heure de Paris, et les sites étaient indisponibles dans la soirée avant d'être "réparés" pendant la nuit. Mercredi matin, l'attaque était toujours en cours, rendant ces sites difficiles d'accès.
Pour la première fois, l'instance représentative des musulmans de France a utilisé des calculs astronomiques pour déterminer les dates du ramadan à l'avance. Auparavant, il se basait sur l'observation de la lune et communiquait la date à la veille de l'événement.
Déjà classé «organisation terroriste» par Washington pour ses liens avec Al-Qaïda, le Front Al-Nosra s’est d’abord fait connaître en Syrie par des attentats suicide, avant de devenir une redoutable force armée combattant aux côtés des insurgés contre le régime Assad.
Djibrill Yipènè Bassolé, le ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, a été pris d'un malaise et s'est effondré jeudi au cours d'une conférence de presse à l'occasion d'une visite à Ankara.
Jugeant que l'euro est "toujours en sursis" et que "les fondamentaux de la crise sont toujours présents", l'ancien premier ministre prône pour la relance une "confédération économique franco-allemande". "La seule façon de sauver l'euro: un gouvernement économique, distinct des institutions européennes, dans lequel l'Allemagne et la France auraient le premier…
La sortie du chef de l'Etat tchadien intervient une semaine après l’annonce d’une tentative de déstabilisation par les autorités du pays. Le président séjournait à l'Est du pays au moment des faits et ne s'est pas empressé de regagner la capitale une fois la conspiration déjouée.