La place des femmes maliennes et la situation dans le nord du pays sont au cœur du programme de « Chato » : « En terme de développement, c’est tout le Mali qui est concerné, mais le Nord étant défavorisé par le climat, il faut absolument mettre plus de moyens…
Le nouveau Président, élu samedi au premier tour, avec 50,68% des suffrages, sera investi le 3 août. Il succède à Mahmoud Ahmadinejad.
Prospectif, le TIF 2013 l'est aussi de par son thème: «Nouvelle Tunisie : vers une nouvelle stratégie durable de l'investissement». En effet, même si elle a un caractère promotionnel, l'édition de cette année innove en tablant sur les changements à opérer demain plutôt que sur les avantages comparatifs d'attractivité des…
L'opération Biyela, d'une ampleur jamais égalée, a été menée début avril 2013 dans 23 pays africains. Elle a permis d'intercepter plus d'un milliard d'articles et en particulier 550 millions de doses de médicaments illicites, potentiellement dangereux, voire mortels.
Âgé de 94 ans, le prix Nobel de la paix a été admis à l'hôpital samedi 8 juin à l'aube. Il s'agit de la quatrième hospitalisation du héros de la lutte anti-apartheid depuis décembre.
C’est d’abord un autobus transportant des étudiantes qui était visé, à l’heure où celles-ci quittaient leur université de Quetta, le chef-lieu du Balouchistan.
Ce religieux connu pour sa très grande modération dans son discours n'avait au départ que peu de chances d'être en tête de la présidentielle iranienne, tant le scrutin semblait favorable aux conservateurs. Hassan Rohaniest devenu le candidat unique des réformateurs et modérés après le retrait du candidat réformateur Mohammad Reza…
Lancées le 8 juin par le président burkinabè Blaise Compaoré, les négociations de Ouagadougou doivent permettre un retour de l'armée malienne à Kidal dans la perspective de l'élection présidentielle prévue le 28 juillet dans tout le Mali.
Le chef d'état-major par intérim, Salem al-Konidi, a mis en garde, dans la nuit de vendredi à samedi, dans une déclaration à la chaîne de télévision Al-Aseema, contre un "bain de sang" et une "catastrophe" à Benghazi.