"Nous avons reçu les cadavres de 42 élèves et membres du personnel de l'établissement public d'enseignement secondaire de Mamudo, la nuit dernière. Certains avaient des blessures par balle et beaucoup des marques de brûlures", a déclaré à l'AFP Haliru Aliyu, de l'hôpital général de la ville de Potsikum (nord-est).
Les deux Corées sont tombées d'accord dimanche à l'issue de plus de 12 heures de délicates discussions sur le principe de la réouverture du site industriel commun de Kaesong, fermé en avril sur fond de vives tensions entre Séoul et Pyongyang.
L'avion transportant Abou Qatada a atterri dans la matinée à Amman, a annoncé un responsable jordanien. "Abou Qatada est arrivé à l'aéroport de Marqa", à l'est d'Amman, a déclaré ce responsable sous le couvert de l'anonymat.
"Samedi à 08h00 on avait dépassé les 900 000 euros", a déclaré à cette source de l'entourage du président Jean-François Copé. Ce montant, correspondant à ce qui a déjà été réglé par internet via le site de l'UMP, exclut les dons par courrier que le parti devrait commencer à récolter…
Un Boeing 777 de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines a raté son atterrissage à l'aéroport international de San Francisco samedi peu avant 19 heures, déclenchant un incendie qui a calciné une partie de l'appareil.
Alors que les islamistes réclament "le retour du président élu" déposé mercredi soir par l'armée, le président intérimaire Adly Mansour a dans son premier décret dissous la chambre haute dominée par les islamistes qui assure l'intégralité du pouvoir législatif.
Le nom de Claude Muyayimana vient de s'ajouter à la longue liste des génocidaires présumés, visés par une enquête de la justice française.
Adesina, un économiste agricole souligne que les habitudes alimentaires sont profondément ancrées, et que la plupart des consommateurs n'hésiterait pas à protester contre des altérations des aliments qu'ils ont l'habitude d'acheter.
Aux scènes de liesse place Tahrir ont répondu des scènes de désespoir près de la mosquée Rabaa al-Adiwiya. Comme tous les Egyptiens, les dizaines de milliers de partisans du président déchu Mohamed Morsi ont écouté, avec anxiété, la déclaration du général Sissi. Ils ont été sonnés par son annonce