Le dialogue a timidement repris entre les deux Corées. Des délégations du Nord et du Sud se sont rencontrées, ce dimanche 9 juin 2013, à Panmunjeom, le long de la frontière ultra-militarisée qui les sépare. Cette réunion de travail est la première du genre depuis deux ans, et intervient après…
Il avait promis de laver l’affront subi le 16 avril 2006 au stade Maniang Soumaré de Thiès après s’être fait terrasser par Baboye de Pikine. Bombardier de Mbour a réussi ce samedi son pari en battant son challenger, dans la salle mythique de Bercy, où un combat de lutte sénégalaise…
Trente-cinq ans après la mort de Claude François, Ketty Sina, ex-Clodette, publie une autobiographie haute en couleur. Où elle montre que même pour les idoles des « seventies », il est toujours possible de triompher de l'épreuve du temps.
Andry et Mialy Rajoelina sont donc les premiers acteurs politiques malgaches qui ont été sanctionnés pour le non respect des principes exigés par la Communauté internationale dans le cadre de la sortie de crise.
"Nelson Mandela est atteint d’une infection pulmonaire, une pneumonie, qui affecte beaucoup de choses dont la respiration. Mais les médecins m'ont dit qu'il respirait sans assistance, donc je pense que c'est un signe positif", a déclaré Mac Maharaj, le porte-parole de la présidence.
Saïd Bouteflika, frère du président algérien Abdelaziz, est soupçonné d’approuver des décrets présidentiels durant l’hospitalisation de son frère. Alors que les informations sur l’état de santé d’Abdelaziz Bouteflika et sa capacité à gouverner restent opaques, des décrets présidentiels ont été promulgués depuis Paris, cette semaine.
Le gouvernement britannique a présenté ses excuses face aux abus subis par des milliers de Kenyans durant l'insurrection Mau Mau dans les années 50. D'après les historiens quelque 150 000 Kényans suspectés de soutenir le mouvement de résistance armée Mau Mau qui s'attaquait aux forces coloniales et aux fermiers blancs,…
Le président sénégalais Macky Sall a assuré jeudi que son pays continuerait à protéger les investissements de DP World, a appris l'APS auprès de l'opérateur portuaire des Emirats arabes unis.
Deux enjeux majeurs : la question du désarmement des rebelles touaregs et la situation à Kidal. Ces sujets de discorde seront discutés jusqu'à lundi.