Sénégal: Macky Sall n'envisage pas de dépénaliser l'homosexualité 19:35 - 12/04/13

vendredi, 12 avril 2013 19:29

Après la révélation par la presse d’un possible projet de loi visant à dépénaliser l'homosexualité, le président sénégalais a clarifié sa position.

Sénégal : Macky Sall n'envisage pas de dépénaliser l'homosexualité


Après la révélation par la presse d’un possible projet de loi visant à dépénaliser l'homosexualité, le président sénégalais a clarifié sa position. Dans un communiqué publié vendredi 12 avril, Macky Sall a "souligné avec fermeté que l'État n'a jamais envisagé une telle option qu'il exclut totalement sous son magistère".


Il y a deux semaines, la presse sénégalaise faisant état d'une réunion à Dakar de représentants de « lobbies homosexuels », du ministère de la Santé et d'organisations de droits de l'homme, afin de préparer un texte à soumettre aux députés pour dépénaliser de l'homosexualité.


"Valeurs culturelles de base"


Après la révélation de cette réunion, le groupe de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale avait rejeté toute forme de dépénalisation, mais, pressé par des opposants et chefs religieux, le président sénégalais a tenu à se prononcer publiquement. « Le chef de l'État a tenu à réagir sur le débat public en cours portant sur la dépénalisation de l'homosexualité au Sénégal. Il a souligné avec fermeté que l'État n'a jamais envisagé une telle option qu'il exclut totalement sous son magistère », a indiqué la présidence, vendredi 12 avril, dans communiqué.


Le président sénégalais « a réitéré son ancrage dans nos valeurs culturelles de base qui ne peuvent s'accommoder d'une option de dépénalisation de l'homosexualité », ajoute le texte.


Au Sénégal, les actes homosexuels sont passibles de un à cinq ans de prison et d'une amende de 100 000 à 1 500 000 francs CFA (150 et 2 300 euros).


(Avec Jeune Afrique)

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Jeune Afrique