• Accueil
  • Etranger
  • Me Herman Yaméogo : « La place du général Diendéré n’est pas en prison »

Me Herman Yaméogo : « La place du général Diendéré n’est pas en prison »

samedi, 24 août 2019 13:55

A la reprise de l’audience du procès du coup d’Etat de septembre 2015, le vendredi 23 août 2019, Me Antoinette Ouédraogo a plaidé l’acquittement pour ses clients, Me Herman Yaméogo et Léonce Koné.

Les deux sont poursuivis pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, et coups et blessures volontaires. Plaidant assise pour raison de santé, Me Antoinette Ouédraogo a soigné les intérêts de Me Herman Yaméogo et Léonce Koné.

 

Dans sa plaidoirie, l’avocate a sollicité l’acquittement pour ses clients car, note-t-elle, dans le dossier, « je n’ai pas trouvé d’éléments constitutifs en ce qui concerne la complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat ».


Mieux, poursuit-elle, l’auxiliaire de justice pense que « 60% des messages dans le téléphone (extraits lors de l’expertise) ne sont pas de Léonce Koné ». A l’en croire, « les contenus des messages sont suspects ». Lire la suite.