• Accueil
  • Etranger
  • Mali / ADP-Maliba : la stratégie de la responsabilité pour préparer l’alternance

Mali / ADP-Maliba : la stratégie de la responsabilité pour préparer l’alternance

jeudi, 27 juin 2019 22:01
Mali / ADP-Maliba : la stratégie de la responsabilité pour préparer l’alternance Crédits: DR

Le parti d’Aliou Boubacar Diallo, grande surprise de la dernière élection présidentielle où il est arrivé en troisième position au terme d’une campagne ambitieuse et innovante, s’est imposé comme une formation centrale dans l’échiquier politique malien. 

Avec la volonté de pérenniser les messages de la présidentielle : renouvellement, unité, développement économique et sens des responsabilités.

Les partis d’opposition privilégient trop souvent la politique de l’excès, de la violence, et des promesses intenables. C’est cette voie sans issue que cherche à tout prix à éviter ADP-Maliba pour préparer l’avenir et maintenir un discours politique qui colle aux préoccupations quotidiennes des Maliens.

Aliou Boubacar Diallo a bâti sa campagne présidentielle de 2018 autour d’un programme clair et de la promesse d’un nouveau rapport à la politique. Celle d’un homme d’affaires international, profondément attaché à l’efficacité entrepreneuriale et connaissant parfaitement les rouages de l’économie monde, à même de trouver de nouveaux relais de croissance pour le Mali et de créer des emplois et du pouvoir d’achat pour les Maliens.

Un homme qui, surtout, n’est pas issu du sérail politique traditionnel, mais qui a un parcours de vie riche et divers, qui conçoit des solutions inclusives en dehors de la pensée unique de la classe dirigeante bamakoise (dont l’essentiel de la classe politique malienne est issue) qui a entrainé depuis vingt ans le pays au bord du précipice.

L’opinion publique malienne a découvert cette personnalité différente à l’occasion de la campagne présidentielle. Ses messages d’unité, de respect, mais en même temps d’appel à un profond renouvellement du personnel politique, a porté au-delà de toutes attentes. Avec près de 9% des voix, l’entrepreneur s’est fait un nom et une place dans le cœur des Maliens.

Et les orientations prises par son parti, ADP-Maliba, depuis la présidentielle, sont à l’image de sa campagne. Une opposition résolue aux dérives du régime (notamment sur la question de la prorogation du mandat des députés), mais une attitude qui n’est jamais abrasive, ni provocante. Aliou Diallo fait systématiquement le choix du dialogue, de l’unité et du bien-être des Maliens.

Un sens de la responsabilité qui s’incarne par ses demandes répétées à un grand dialogue national inclusif, visant à associer l’intégralité de la classe politique malienne, mais également des représentants de la société civile, dans des discussions pour trouver des réponses consensuelles aux graves crises que traverse le pays.

Stéphane D