Print this page

Leïla, 20 ans et enceinte de trois mois, est morte frappée par son conjoint à Saint-Denis

jeudi, 04 juillet 2019 17:01
Leïla, 20 ans et enceinte de trois mois, est morte frappée par son conjoint à Saint-Denis Crédits: Le Monde

Jusqu’ici, 70 féminicides avaient été dénombrés depuis le début de l’année 2019 par le Collectif des proches et familles de victimes de féminicides.

Leïla, une femme de 20 ans enceinte de trois mois, est morte frappée par son mari mercredi 4 juillet au matin à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Il s’agit de la 71e victime de féminicide en France depuis le début de l’année 2019.

Ce sont les cris de la jeune femme qui ont alerté un voisin de palier. Après avoir entendu des hurlements, celui-ci a sonné chez la victime. Lorsque son conjoint, 22 ans, a ouvert la porte, le voisin a vu le corps inanimé de cette femme et a appelé les secours.

La victime portait plusieurs traces de coups. Elle a été ranimée par les secours avant d’être prise en charge à l’hôpital Delafontaine, où elle a succombé à ses blessures, tout comme le fœtus qu’elle portait. Son compagnon a été placé en garde à vue pour homicide volontaire, selon RMC. Leïla, la jeune femme tuée, avait déposé la veille une main courante contre son conjoint pour dénoncer de précédentes violences conjugales.

Jusqu’ici, 70 féminicides avaient été dénombrés depuis le début de l’année 2019 par le Collectif des proches et familles de victimes de féminicides. En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit près d’une tous les trois jours, contre 123 en 2016, selon des chiffres communiqués par le gouvernement. Lire la suite