Le juge Chile Eboe-Osuji (président de la CPI) à l’ONU : « Nous devons redynamiser la mission de la Cour »
  • Accueil
  • Etranger
  • Le juge Chile Eboe-Osuji (président de la CPI) à l’ONU : « Nous devons redynamiser la mission de la Cour »

Le juge Chile Eboe-Osuji (président de la CPI) à l’ONU : « Nous devons redynamiser la mission de la Cour »

lundi, 14 mai 2018 07:48

Le juge Chile Eboe-Osuji a souligné l'importance de la Cour pour l'Afrique et le monde entier, et a encouragé les représentants de pays africains à tenir un dialogue constructif avec la CPI…

Le juge Chile Eboe-Osuji (président de la CPI) à l’ONU : « Nous devons redynamiser la mission de la Cour »

Le Président de la Cour pénale internationale (CPI), M. le juge Chile Eboe-Osuji, a conclu sa première visite de travail à New York depuis son élection à la présidence le 11 mars 2018. Lors de la visite, qui s'est déroulée du 7 au 9 mai 2018, il a rencontré le Secrétaire général des Nations Unies, ainsi que d'autres hauts fonctionnaires des Nations Unies et des représentants d’États.

Dans toutes ses réunions, le Président Eboe-Osuji a souligné la nécessité de redynamiser la mission de la Cour et de revitaliser la réflexion sur la valeur durable du Statut de Rome pour l'humanité.

Lors de leur rencontre, le Président de la CPI et le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, ont réaffirmé les relations amicales et coopératives entre les deux organisations, en vertu de l'Accord régissant les relations entre la Cour et l'ONU conclu en 2004.

Le Président Eboe-Osuji a exprimé sa gratitude pour les nombreuses formes de coopération importantes que les Nations Unies fournissent aux opérations de la Cour contre remboursement, et a reconnu le rôle crucial de l’ONU dans le renforcement du respect du droit international à un moment où l'impunité des crimes les plus graves reste un défi alarmant. « Je continuerai à faire tout mon possible pour soutenir la CPI et aider les gens à comprendre son mandat important », a déclaré le Secrétaire général Guterres.

Le Président Eboe-Osuji a également eu des discussions constructives avec la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, et le Secrétaire général adjoint aux affaires juridiques et Conseiller juridique des Nations Unies, Miguel de Serpa Soares.

Pendant son séjour à New York, le Président de la CPI a rencontré des représentants d'un certain nombre d'États parties au Statut de Rome ainsi que d'autres États, et a discuté de questions d'intérêt commun dans le contexte des opérations de la Cour et des efforts de la communauté internationale dans la lutte contre l’impunité des crimes contre l'humanité, du génocide, des crimes de guerre et du crime d'agression.

Lors d'une réunion avec les ambassadeurs d’États africains parties au Statut de Rome, le Président a souligné l'importance de la Cour pour l'Afrique et le monde entier, et a encouragé les représentants de pays africains à tenir un dialogue constructif avec la CPI, tout en respectant l'intégrité du Statut de Rome et l'indépendance de la Cour. De nombreux représentants ont souligné la nécessité de renforcer la communication et la sensibilisation afin de répondre aux perceptions erronées sur la Cour.

Le 8 mai 2018, le Président Eboe-Osuji a prononcé un discours lors d'un événement intitulé « Commission du droit international et lutte contre l'impunité », commémorant le 70ème anniversaire de la Commission du droit international et le 20ème anniversaire du Statut de Rome.

Dans ses remarques, le Président Eboe-Osuji a rendu hommage à la contribution de la CDI à la rédaction et l'adoption du Statut de Rome, mais a également attiré l'attention sur les grands défis qui persistent, appelant tous les États, organisations et individus à réfléchir sur le projet global de lutte contre l’humanité et renouveler, de manière active, l’engagement de dire « plus jamais ça ». « Les victimes d’atrocités à travers le monde méritent justice. La CPI est prête à leur rendre cette justice », a-t-il déclaré.

Source : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 294 fois Dernière modification le lundi, 14 mai 2018 07:58