• Accueil
  • Etranger
  • Affaire un proche d'IBK entendu pour corruption électorale: Le Droit de Réponse de l'Ambassadeur du Mali à Abidjan

Affaire un proche d'IBK entendu pour corruption électorale: Le Droit de Réponse de l'Ambassadeur du Mali à Abidjan

jeudi, 26 septembre 2019 17:28
Un bureau de vote au Mali Un bureau de vote au Mali Crédits: DR

                                         Droit de Réponse

M. Le Directeur de Publication du Journal « Fraternité - Matin ».

Depuis quelques semaines, le journal gouvernemental ivoirien Fraternité - Matin publie régulièrement des informations quelque peu positives sur la situation du Mali face aux défis quotidiens : sécuritaires, politiques, sa gouvernance.

En date du 19 septembre 2019, sous la plume de Stéphane Dathé, l’article intitulé : « Mali, un proche d’IBK entendu pour corruption électorale » est la manifestation parfaite de cet acharnement contre le Mali et contre son Président Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita.

Situation inacceptable de la part de l’organe de presse gouvernementale ivoirien au regard des excellences relations d’amitié, de fraternité de coopération jamais démenties tout au long de l’histoire entre le Mali et la Côte d’Ivoire, d’une part et des liens particulièrement étroits entre le Président ivoirien, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara et son jeune frère, le Président Ibrahim Boubacar Keita, d’autre part.

Comment comprendre :

  1-Que la photo du Président IBK soit mise en page sur l’article qui ne le concerne pas directement et pour une affaire dans laquelle, il n’est pas impliqué ni de loin ni de près.

  2-Que le journaliste ivoirien fasse une sortie si hasardeuse sur les propos qu’aurait tenu Bakary TOGOLA, au cours de son audition devant le Procureur anti-corruption. Etait-il présent ?

  3-Sur la réélection du Président IBK en 2018, son score était sans appel (67,62%) et la page des élections est tournée ?

Stéphane Dathé voudrait-il réveiller les démons d’une crise post-électorale, qui n’a pas eu lieu au Mali ?

  4-Je voudrais rappeler que le Président IBK est un vrai patriote, un homme honnête, intègre et respectueux du bien public. Cela est connu et reconnu son seulement au Mali mais aussi dans le monde entier.

Mieux, depuis qu’il est à la tête de l’Etat du Mali, son combat a toujours été la lutte contre la corruption pour faire en sorte que les maigres ressources de notre pays soient exclusivement orientées vers le mieux-être des Maliennes et des Maliens.

 5-Vous pouvez mettre au défi quiconque au Mali, y compris les magistrats et les autres acteurs de la justice sur la moindre intervention du Président IBK dans une affaire pendante devant la justice.

Ecrire que « le Président envoie des émissaires auprès du sieur Bakary TOGOLA pour le supplier de se taire » n’est qu’une pure invention de ce journaliste et en publiant cela, le journal « Fraternité - Matin » n’a respecté ni la ligne éditoriale, ni le droit de l’image, l’honorabilité et la respectabilité du Président de la République du Mali.

L’Ambassade de la République du Mali en Côte d’Ivoire condamne vigoureusement le contenu de cet article et interpelle vivement le journal « Fraternité - Matin » pour le respect de son statut d’organe officiel ivoirien, qui lui impose une certaine conduite dans les relations entre Etats.

L’Ambassade de la République du Mali demande au Directeur de publication de Fraternité - Matin de publier un rectificatif de ses allégations infondées.

L’Ambassade de la République du Mali à Abidjan informera les Autorités ivoiriennes compétentes par les voies appropriées.

                                                                                                                                                                                                                                                                                  Abidjan le 21 septembre 2019

                                                                                                                                                                                                                                                                                                       L’Ambassadeur

                                                                                                                                                                                                                                                                                              Ousmane AG RHISSA

                                                                                                                                                                                                                                                                                    Chevalier de l’Ordre National