L’union sacrée

dimanche, 22 juin 2014 22:34

Nous ne sommes plus qu’à 16 mois de l’élection présidentielle de 2015. 16 petits mois que les états-majors des différents partis politiques sont en train de mettre à profit pour affiner leurs stratégies de conquête ou de conservation du pouvoir. Du côté du Rassemblement des républicains (Rdr), le candidat est tout désigné. Il s’agit du Président Alassane Ouattara. La question est maintenant de savoir s’il ira en tant que candidat du seul Rdr ou de toute la coalition du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

L’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (l’Udpci) a déjà fait son choix. Elle prône une candidature unique pour le Rassemblement, à savoir celle du Président Ouattara. C’est au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) que l’on observe encore des tiraillements entre ceux qui veulent qu’il soutienne ce dernier au premier tour et ceux qui souhaitent la candidature d’un militant issu de cette formation politique.

Charles Konan Banny, président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), aimerait bien être ce candidat du vieux parti. à défaut de l’être, irait-il en indépendant ? Il ne s’est pas encore prononcé, même si certains de ses propos, assez sibyllins, tendent à faire croire que la tentation de se porter candidat est grande. Au Front populaire ivoirien (Fpi), on se remet progressivement du coup de massue qu’a été le maintien en prison par la Cour pénale internationale (Cpi) de son champion, Laurent Gbagbo. Ce qui signifie sa mise à l’écart de la scène politique ivoirienne pour un long  moment. être ou ne pas être, telle est désormais la question au sein de ce parti. S’il choisit d’être, ce qui nous semble le plus probable, il sera obligé de présenter un candidat et chercher à élargir sa base électorale. Et c’est au Pdci –Rda qu’il ira pêcher des voix. Il existe au sein de cette formation politique une minorité d’ivoiritaires dont les thèses les rapprochent du Fpi, ainsi que des frustrés qui seraient tentés d’aller voir ailleurs, dans l’espoir de se faire une place au soleil.

Pour notre part, il nous semble nécessaire pour notre pays que le Président Ouattara ait un second mandat. Nous voyons tous les chantiers qu’il a ouverts, la forte croissance que connaît la Côte d’Ivoire depuis trois ans, ainsi que notre place retrouvée, non seulement sur la scène régionale, mais aussi dans le monde. Nous comprenons désormais que l’émergence promise par le Chef de l’état à l’horizon 2 020 n’est pas qu’un simple slogan. Il est impérieux pour notre pays qu’Alassane Ouattara poursuive le travail qu’il a commencé, termine ses chantiers, en ouvre de nouveaux et que les fruits de la croissance soient répartis entre tous les Ivoiriens. Pour cette raison, le Pdci – Rda aurait tort de faire bande à part au premier tour ou qu’une candidature indépendante émerge de ses rangs. Le Rhdp doit reformer son union sacrée maintenant, afin de donner une victoire éclatante au Président Ouattara dès le premier tour et marginaliser définitivement le Fpi. Les ivoiritaires attardés doivent comprendre tout le mal que la catégorisation des citoyens a causé à notre pays et combien cela est incompatible avec notre marche vers l’émergence qui implique une plus grande intégration avec le reste de notre région ouest-africaine. Qu’il y ait aussi des personnes frustrées au Pdci-Rda, ça peut se comprendre. Mais se jeter pour cela dans les bras du Fpi est le pire des calculs. Personne ne doit oublier le vrai visage de ce parti dont toute l’idéologie repose sur la violence. Et ne nous y trompons pas. Personne ne doit prendre le risque de lui donner une seconde chance.  S’il y a des points de divergence au sein du Rhdp, ce groupement a tout le loisir d’en débattre pour les aplanir. Qu’il n’oublie pas que ses adversaires sont à l’affût de la moindre division dans ses rangs. Le Pdci-Rda, de son côté, devrait s’asseoir et chercher à faire taire les voix discordantes ou isoler, de façon claire, dès à présent, ceux qui ne suivraient pas le mouvement pour l’union sacrée.

 

 

 

Read 2285 times Last modified on dimanche, 22 juin 2014 22:36