Le Premier ministre, chef du gouvernement, a clos, ce lundi 11 novembre, les travaux de l’atelier visant à l’amélioration des performances de la Côte d’Ivoire.
Cette interconnexion, permettra de "sécuriser l'approvisionnement en énergie des quatre pays de l'Union du fleuve Mano, et sera mise en oeuvre entre 2014 et 2017".
Selon un communiqué du gouvernement publié samedi, ce financement "partiel" conclu le 7 octobre devrait permettre la réalisation d’un projet de renforcement et de réhabilitation d’ouvrages de transport et de distribution d’énergie en Côte d’Ivoire.
Selon le Premier ministre, 55% (43 milliards de Fcfa) du financement seront pris en compte par le groupe singapourien Export trading group (Etg), 27% (21 milliards Fcfa) et 18% par les bénéficiaires, soit 14 milliards de Fcfa.
« L’Afrique de l’ouest, avec environ 300 millions d’habitants représentant à environ un tiers de la population totale de l’Afrique, a l’un des plus faibles taux de consommation d’énergie moderne dans le monde », souligne l’Uig.
Ce processus "démarre à partir du premier trimestre 2014. Il y aura une période hybride où les deux versions, IPv4 et IPv6, seront utilisés. Le passage à l’IPv6 sera progressif, mais l’arrêt définitif de l’IPv4 est prévu pour 2018", a expliqué le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, au sortir…
"Un pays peut avoir besoin de ressources et faire appel à tous ceux qui peuvent lui en apporter.Cela peut venir d’un pays voisin, un pays plus éloigné, de pays plus riches ou plus pauvres ", a expliqué Bruno Koné.
Toujours selon le porte-parole de la délégation, le ministre de l’Agriculture, Gabriel Mbaga Obiang, sa délégation présente en Côte d’Ivoire, depuis une semaine, a participé à une conférence sur le gaz avant d’être reçu par le Président Alassane Ouattara.
Selon l’ambassadeur, le point sur une éventuelle visite du Président de la République Alassane Ouattara en Turquie était à l’ordre du jour.