Les hommes d’affaires français et leurs invités ont échangé, pendant 2 heures, avec le premier responsable des Tic en Côte d’Ivoire.
Pour ce qui est de la quotité saisissable, Bruno Koné a expliqué que le taux retenu est fixé à 33% du salaire. Autrement dit, même en cas de litige ou de jugement, la saisie de la rémunération de la partie débitrice ne peut excéder 33% de sa rémunération.
Au nom du gouvernement ivoirien, le ministre Hamed Bakayoko a tenu à exprimer son admiration à son collègue en charge des Infrastructures économiques, Patrick Achi, pour avoir suivi « de bout en bout » avec professionnalisme la construction de l’ouvrage.
Né de la volonté des agences humanitaires d’accompagner le gouvernement dans sa lutte pour le bien-être des populations vulnérables, la réhabilitation des infrastructures économiques, l’accès au service de première nécessité, les centres de santé, etc., le Cce apparaît comme un outil important de développement, selon le patron de la Primature.
Daniel Kablan Duncan a rappelé que le déficit de la production en poissons (268.000 tonnes de déficit), a incité le gouvernement à prendre à bras le corps les problèmes qui minent le secteur de la pêche. 
« Il y a plusieurs dossiers qui vont être mis en œuvre, notamment la creusée du canal de Vridi, dont la passe va être à -20 à l’entrée de la mer et à -17 au niveau des quais », a indiqué Daniel Kablan Duncan.
Au nom de son mandant, Daniel Kablan Duncan, Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Jean Claude Brou s’est réjoui de l’inauguration de cette installation de production d’huile de palme dans cette région productrice de palmier.
Fofana Abdoulaye, administrateur général d’une société de la place dans le secteur de la certification, a exhorté les Pme nationales à adhérer à ce programme qui « apportera des solutions aux faiblesses structurelles et organisationnelles qui entament leur crédibilité et influent négativement sur leur compétitivité et leur accès au financement…
Ce tarif, poursuit-il, pourrait augmenter les volumes des échanges intra-régionaux. C’est le cas de la Côte d’Ivoire qui a en moyenne un peu plus de 20% de son offre exportable au marché de la Cedeao sur la période de 2006-2010, selon une étude du Centre de commerce international de Genève…