ECONOMIE
Selon le président de la Jci Abidjan, Konan Auguste, sans formation adéquate et sans réseau de structure pour entourer les jeunes dans leur processus de création d’entreprise, le risque d’échouer est d’autant plus important.
Le secrétaire général du Syconad-ci a, par ailleurs promis de renoncer « aux grèves intempestives » constatées dans la corporation.
Selon le ministre Bruno Koné, l’émergence passe nécessairement par l’usage des Tic. La population n’a pas d’autre choixque de s’y adapter.
Selon le formateur, les porteurs de projets devraient aussi avoir des rudiments nécessaire de gestion comptable, de gestion de l’administrative du personnel et de l’élaboration de stratégie marketing.
Les directions exécutives des sociétés ivoiriennes se mettent au diapason des grands leaders mondiaux. à l’heure de l’amorce de l’émergence annoncée, l’enjeu est de taille, dans la mesure où l’avenir économique du pays se trouve engagé.
Selon le ministre Bruno Koné, « l’appropriation de plus en plus forte de ces technologies par les populations aident à la création de richesse, à l’amélioration de la performance et à leur bien-être ».
La Grande commission mixte de coopération ivoiro-nigériane a été créée le 2 mars dernier à Abidjan, lors de la visite d’État du Président Goodluck Ebélé Jonathan.
Selon Makhtar Diop, "L’Afrique est au cœur des objectifs du groupe de la Banque mondiale à l’horizon 2030 en vue de mettre un terme à la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité partagée et durable d’un point de vue environnemental, social et fiscal".
Tout le monde s’y attendait, c’est désormais officiel : Parfait Kouassi a annoncé sa candidature à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire.