• Accueil
  • Economie
  • Visite d’entreprise : Des journalistes s’imprègnent des réalités de la CIE

Visite d’entreprise : Des journalistes s’imprègnent des réalités de la CIE

dimanche, 19 août 2018 11:06
Visite d’entreprise : Des journalistes s’imprègnent des réalités de la CIE Crédits: Archives

Une vingtaine de journalistes ont pris d’assaut les installations de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) pour mieux comprendre son fonctionnement.

Visite d’entreprise : Des journalistes s’imprègnent des réalités de la CIE

A l’initiative du Réseau des journalistes pour la promotion du management, le développement d’entreprise et l’entrepreneuriat (Rj-Mde), 25 journalistes de la presse nationale et internationale ont pris d’assaut la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie), le 20 juillet dernier. Ces hommes et femmes des médias y étaient pour un seul objectif. « Il s’agit pour nous journalistes d’aller à la source de l’information pour mieux comprendre ce qui se passe dans le secteur de l’électricité afin d’expliquer clairement les choses aux populations ivoiriennes. Car, les questions relatives à la fraude sur l’électricité et la gestion des relations entre clients et Cie sont, entre autres, des sujets qui intéressent tous les Ivoiriens », a  indiqué Guy-Assane Yapy, le président du Rj-Mde, à l’entame de la visite guidée. Laquelle a démarré par une conférence au siège de la compagnie à Treichville pour se poursuivie au Centre de relation client (Crc) à Marcory avant de s’achever au Centre des métiers de l’électricité (Cme) basé à Bingerville.

La conférence inaugurale

Pour planter le décor, le secrétaire général de la Cie, Emmanuel Kouassi a animé une conférence en vue de présenter à ses visiteurs le cadre institutionnel de la compagnie. Il a par la suite expliqué tout le processus de fourniture de l’électricité en Côte d’Ivoire. De la production jusqu’à la commercialisation en passant par le stockage, le transport et la distribution, le Secrétaire général a situé la responsabilité de chacune des parties prenantes. Et d’insister sur le fait que : « c’est l’Etat qui a le monopole de l’électricité et a fait une concession à la Cie». Avant que Emmanuel Kouassi n’ajoute que : « la Cie assure l’exploitation du service public, l’entretien des installations, les services aux clients et enfin les consommateurs ».

Cette première étape de la visite guidée a suscité de nombreuses préoccupations de la part des journalistes du Rj-Mde. Notamment la question de la fraude sur l’électricité en Côte d’Ivoire. « Depuis mars 2014, la loi portant code de l’électricité a été votée et cela a permis d’appréhender  des fraudeurs. Plus de 300 d’entre eux sont sous les verrous de la justice ivoirienne. Cette fraude fait perdre plus de 30 milliards F Cfa à l’Etat de Côte d’Ivoire », a répondu Emmanuel Kouassi. Sur le cout de l’électricité que beaucoup de personnes estiment élever. Le secrétaire général a laissé entendre que : « c’est l’Etat qui définit la stratégie de développement et fixe le prix de l’électricité en Côte d’Ivoire. La Cie ne fait que mettre en application les dispositions prises. Si l’Etat décidé de baisser les couts, la Cie va automatiquement l’appliquer sur le terrain ».

L’assistance 24h/24

La seconde étape de l’incursion des journalistes dans l’univers de l’électricité les a conduits au Centre relation client (Crc) sis à Marcory. Là-bas, les hommes et femmes des médias ont vécu en direct les réalités  du « Service après-vente » (Sav) de la Cie. Un dispositif impressionnant qui permet aux commerciaux du centre d’appel téléphonique de répondre aux préoccupations des abonnés et autres. « Depuis sa mise en fonction, le Crc a enregistré plus de 621 724 appels entrants (nous étions le 20 juillet-Ndlr) pour une assistance dépannage gratuit pour plus de 95 923 interventions sur le réseau et dans les foyers », a relevé Patrice Bleoué, le chef du service relation client. Et d’ajouter que : « ce centre fonctionne 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Il gère également les clients via les réseaux sociaux avec une équipe digitale ». « A ce jour, 70% des clients payent leurs factures par les téléphones via mobile money », a-t-il révélé.

Les métiers de l’électricité

La visite d’entreprise a connu son dénouement au Centre des métiers de l’électricité à Bingerville. C’est le directeur de l’établissement, Paul Ginies qui est lui-même venu accueillir ses invités pour  d’abord leur faire l’historique de cette école, créée en 1970. « Cette structure de formation de la Cie contribue à la professionnalisation des acteurs du secteur de l’électricité de l’Afrique. Parce qu’elle a formé et continue de former des milliers de techniciens », a-t-il indiqué. Avant de réitérer le fait que « le Cme se veut d’être un centre d’excellence de formation aux métier de l’électricité ». Puis, les journalistes ont eu l’occasion en compagnie du directeur et ses proches collaborateurs de parcourir les artères de l’établissement et quelques salles de classes où les élèves étaient en plein cours. Cette école, faut-il l’indiquer offre trois types de formation à préciser Paul Ginies. A savoir les Diplômes universitaires de technologie (Dut), le Brevet de technicien supérieur (Bts)  en électronique et industrielle, et celui de maintenance des systèmes de production, et la  licence professionnelle en transport et mouvement d’énergie. Le centre, a fait savoir le directeur, connait aussi des innovations réelles ces dernières années. Notamment la formation des jeunes au pilotage et la maintenance des drones que la Cie utilisent désormais pour la surveillance des lignes de hautes tensions ;  la formation en énergie solaire et éolienne comme source alternative de production de l’électricité en Côte d’Ivoire. D’ailleurs, Paul Ginies, a révélé aux journalistes ivoiriens que la Cie s’apprête à installer une centrale solaire dans le nord du pays pour produire de l’électricité devant alimenter certains foyers.

La signature du livre d’or

Le clos de la visite s’est fait par un moment d’échanges fructueux entre des responsables de la Cie et les membres du Rj-Mde. Mme Marie Bitty, directeur central Commercial, Marketing et Relations clients ; Dominique Kalif, sous-directeur Communication (et Alumnus de Mde Business School) ; Paul Ginies, directeur du Cme et Marius Doh, directeur Commercial Grand public se sont prêtés au jeu des questions-réponses des hommes et femmes de média pour les éclairer davantage. Et la cérémonie s’est achevée de fort belle manière par l’opportunité offerte au président du Réseau des journalistes pour la promotion du management, le développement d’entreprise et l’entrepreneuriat, Guy-Assane Yapy de signer le livre d’or de la Compagnie ivoirienne d’électricité pour ainsi corroborer le partenariat qui vient d’être sceller entre les deux parties. Les journalistes sont reparties satisfaits avec des idées beaucoup plus nettes sur le fonctionnement de la Cie et promis d’y retourner très bientôt…

 

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 256 times Last modified on dimanche, 19 août 2018 12:17