Visa des états financiers: La FIPME veut une mobilisation de grande envergure
  • Accueil
  • Economie
  • Visa des états financiers: La FIPME veut une mobilisation de grande envergure

Visa des états financiers: La FIPME veut une mobilisation de grande envergure

mercredi, 22 août 2018 12:11
Visa des états financiers: La FIPME veut une mobilisation de grande envergure Crédits: DR

En prélude à la grande Journée de sensibilisation du 23 août, la Fédération ivoirienne des Petites et moyennes entreprises (Fipme) a organisé une rencontre d’information.

Le 20 août, la Fédération ivoirienne des Petites et moyennes entreprises (Fipme) a convié à une importante réunion les présidents des associations et partenaires concernés par la mise en œuvre du Visa des états financiers en Côte d’Ivoire, au siège de l’organisation, sis à Cocody II-Plateaux.

L’objectif était d’informer et de sensibiliser les premiers responsables des faitières et organisations patronales sur les enjeux du Visa des états financiers et e-Liasse (dépôt électronique des états).

« Nous voulons que ces premiers responsables soient au même niveau d’information afin qu’ils mobilisent leurs membres pour une participation massive à la grande journée de sensibilisation du jeudi prochain », a indiqué Lolo Diby Cléophas, vice-président de la Fipme. Et d’indiquer l’importance du document: « le visa financier est la signature que l’expert-comptable appose sur le bilan et le compte de résultats de l’entreprise pour approuver et crédibiliser leurs écritures comptables ».

Toutes les Pme, c’est-à-dire les entreprises ayant un chiffre d’affaires inférieur ou égal à un milliard de Fcfa et moins de 200 employés, sont concernées par cette opération. Il s’agit spécifiquement des Petites et moyennes entreprises (Pme), les Très petites entreprises (Tpe), les commerçants et les artisans exerçant sur toute l’étendue du territoire national.

Ce visa financier, faut-il le rappeler, est issu de la Directive n°04/2009/Cm/Uemoa, instituant le Guichet unique de dépôt des états financiers (Gudef) dans les États membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Elle s’impose à tous les huit États membres  de l’union et la Côte d’Ivoire semble accuser un retard dans sa mise en œuvre.

C’est la raison pour laquelle, la Fipme interpelle les uns et les autres. « Cette journée (le 23 août) sera l’occasion idoine pour que les responsables d’organisations s’approprient le concept de visa financier et l’e-liasse en vue de sensibiliser tous leurs membres », a ajouté Augustin Dago Serikpa, président de l’Interprofession des Petites et moyennes entreprises (iPme).

Précisons que cette journée qui se tiendra au Palais de la culture à Treichville est placée sous le parrainage du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Elle verra la participation de plusieurs organisations telles que la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci), la Direction générale des impôts (Dgi), le Conseil national de la comptabilité (Cnc), l’Ordre des experts comptables (Oec-Ci), la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (Fipme), la Fédération nationale des commerçants de Côte d’Ivoire (Fenacci), la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire (Cnm-Ci), etc.

Sous le thème central « Visa des états financiers et e-Liasse (dépôt électronique des états): enjeux et défis pour les Pme, les Commerçants et les Artisans », la Journée de sensibilisation est une avant-première à la grande manifestation prévue au mois de septembre.

A ce dernier rendez-vous, plusieurs membres du gouvernement et autorités publiques et régionales sont attendus et marquera le lancement officiel de la mise en œuvre du visa financier en Côte d’Ivoire.

GUY-ASSANE YAPY

Lu 381 fois Dernière modification le mercredi, 22 août 2018 12:30