• Accueil
  • Economie
  • Villes, transport et tourisme durables: ONU Environnement appelle les Ivoiriens à ''rêver avec la Fondation Earth''

Villes, transport et tourisme durables: ONU Environnement appelle les Ivoiriens à ''rêver avec la Fondation Earth''

vendredi, 12 juillet 2019 13:04
Le président de la Fondation en uniforme a posé avec le Représentant de l'ONU Environnement en costume qui est reparti avec l'un des tableaux Le président de la Fondation en uniforme a posé avec le Représentant de l'ONU Environnement en costume qui est reparti avec l'un des tableaux Crédits: Edouard Koudou

Ils étaient nombreux au rendez-vous, des donateurs venus apporter leur contribution pour le financement du programme d’activités de la Fondation Earth Côte d’Ivoire. C’était à l’occasion d’un cocktail de levée de fonds qui s’est déroulé le jeudi 11 juillet 2019, à l’Hôtel Pullman d’Abidjan.

Saluant l’avènement de la Fondation Earth pour répondre aux problèmes environnementaux, M. Abou Bamba, Représentant Afrique de l’Ouest de l’Organisation des Nations Unies pour l’Environnement, a appelé les Ivoiriens à adopter des comportements éco-citoyens qui s’inscrivent d’ailleurs dans le cadre des actions du développement durable.

« Rêvons avec la Fondation pour que les parcs et réserves de Côte d’Ivoire soient restaurés et réhabilités. Rêvons pour un système de transport durable en Côte d’Ivoire, pour un tourisme durable, des activités touristiques qui tiennent compte de la durabilité de l’écosystème. Rêvons de pouvoir vivre en Côte d’Ivoire dans des villes durables où toutes les conditions de drainage et d’assainissement existent », lance-t-il à la population de Côte d’Ivoire.

Le président de la Fondation, Cheik Sylla, a, d’entrée, situé le bien-fondé du projet à la cause de la protection de l’environnement. « Nous avons compris que pour préserver notre planète, il faut un changement radical basé sur le respect de l’environnement », fait-il savoir. Sans manquer de dévoiler sa stratégie pour y parvenir. « A notre humble niveau, nous ambitionnons…sensibiliser, convaincre et susciter de nouveaux modes de production et de consommation durable. Nous avons six (6) programmes qui ciblent les jeunes, les femmes, les communautés, des entreprises », énumère-t-il.

Cette première soirée de collecte de fonds s’est terminée par la vente aux enchères de deux (2) œuvres d’art. Avant, les invités ont fait parler leurs cœurs en apportant leur soutien en numéraire pour aider à l’implémentation des programmes de l’organisation.

EDOUARD KOUDOU
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.