• Accueil
  • Economie
  • Ventes soldes : Trois semaines offertes aux consommateurs pour faire le maximum d’achats

Ventes soldes : Trois semaines offertes aux consommateurs pour faire le maximum d’achats

vendredi, 09 août 2019 17:45
Ventes soldes : Trois semaines offertes aux consommateurs pour faire le maximum d’achats Crédits: DR

Du 10 au 31 août, se déroule la seconde période légale des soldes sur tout le territoire national.

La seconde période légale des ventes soldes de l’année s’ouvre aujourd’hui sur toute l’étendue du territoire national. Cette période, qui dure trois semaines, se tient du 10 au 31 août. Elle a été annoncée hier par les plus hauts responsables de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la lutte contre la vie chère du ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme.

La période des ventes soldes, a rappelé le directeur de la concurrence, Frédéric Aimé Achou, a pour but de permettre aux consommateurs de faire le maximum d’achats à coûts réduits, ce, dans la vision du gouvernement de lutter contre la vie chère. En effet, durant cette période, les commerçants qui le désirent ont la possibilité de faire des réductions de prix sur leurs marchandises, en vue d’accélérer l’écoulement de ces marchandises en stock. Ils sont même libres de faire des ventes à perte, a précisé Frédéric Aimé Achou.

Mais ces opérations de soldes sont bien règlementées, notamment par le décret n°2013-167 du 06 mars 2013, portant organisation des ventes soldes et autres formes de ventes équivalentes. Les soldes se définissant comme étant des ventes accompagnées ou précédées de publicité, annoncées comme tendant, par une réduction de prix, à l’écoulement accéléré de marchandises en stock. « Elles ne portent que sur des marchandises proposées à la vente et payées depuis au moins un mois à la date de début de la période de soldes considérée », a précisé Guy-Roger Achou, sous-directeur de la concurrence et des enquêtes économiques.

Aussi, dans la période légale de soldes, a-t-il ajouté, le vendeur doit clairement signaler les rabais proposés par rapport à un prix de référence réel. « Il est ainsi interdit d’augmenter le prix d’un produit avant la période des soldes, dans le but de faire croire à une offre promotionnelle plus importante qu’elle ne l’est réellement », a-t-il commenté. Guy-Roger Achou a aussi rassuré des mesures prises par le département ministériel afin que tout se déroule bien. D’ailleurs, a-t-il argué, des visites de terrain inopinées se dérouleront avec le ministre Souleymane Diarrassouba, durant la période.

Les soldes générales, faut-il le préciser, peuvent être suivies d’une période complémentaire dont la durée ne peut pas excéder deux semaines. Ces dates sont librement choisies par le commerçant. Toutefois, a précisé Guy-Roger Achou, ces périodes complémentaires doivent s’achever au plus tard un mois avant le début des périodes légales.

FAUSTIN EHOUMAN