Téléphonie mobile : Bruno Koné interpelle les opérateurs du secteur
  • Accueil
  • Economie
  • Téléphonie mobile : Bruno Koné interpelle les opérateurs du secteur

Téléphonie mobile : Bruno Koné interpelle les opérateurs du secteur

mercredi, 15 mai 2013 09:00
Bruno Koné, ministre de la Poste, des  Technologies de l’information et de la communication. Bruno Koné, ministre de la Poste, des Technologies de l’information et de la communication. Crédits: Poro Dagnogo

Le ministre de la Poste, des  Technologies de l’information et de la communication, s’est fait l’écho des plaintes des usagers.

De façon récurrente, les populations se plaignent de la qualité de vos services. Nous souhaitons attirer votre attention pour que vous travailliez à l’amélioration de vos prestations. Faites en sorte que les populations ne soient pas déçues de vous ». C’est en ces termes que le ministre Bruno Koné, de la Poste, des Technologies de l’information et de la communication (Ntic), a interpellé, lundi, les sociétés de téléphonie opérant en Côte d’Ivoire. Et ce, à l’occasion d’une visite que le premier responsable de la Ptic rendait à l’opérateur Mtn, à son siège au Plateau.

Pour le ministre, bien que les sociétés de téléphonie représentent 7% du Produit intérieur brut (Pib) et le deuxième secteur d’activité après l’agriculture, en terme de contribution au budget de l’Etat, la qualité des services reste à désirer, eu égard aux nombreux désagréments constatés quotidiennement par les usagers.

 « Il y a six mois, nous avons pu vous excuser parce que vous étiez en phase d’installation. Je sais ce que ça représente, mais six mois après, il est difficile de vous défendre… », a fait remarquer le ministre. Qui a exhorté les professionnels à travailler pour une couverture effective du territoire national, surtout des routes à travers le pays. Afin de trouver une solution définitive à l’interruption du réseau par endroits pendant les voyages.

A côté des remarques, le ministre Bruno Koné a félicité les opérateurs de la téléphonie pour leur implication dans l’opération d’identification des abonnés, qui a eu pour conséquence, une réduction de la cybercriminalité en Côte d’Ivoire. Toutefois, il a demandé à ses interlocuteurs et leurs concurrents de faire en sorte que les puces pré-activées ne soient plus vendues aux usagers, pour éviter que des malfrats continuent de s’adonner à des activités subversives.

Des sanctions dans six mois

Dans le souci d’offrir un meilleur cadre réglementaire pour l’exercice de la profession des Tic en Côte d’Ivoire, le ministre a annoncé que trois textes de loi  sont en attente d’être votés à l’Assemblée nationale. Il s’agit des projets de loi sur le commerce électronique, sur les données à caractère personnel et la cybercriminalité. En plus des décrets pris qui  concernent les licences d’exploitation, l’interconnexion et les équipements.

A en croire le ministre Bruno Koné, le gouvernement fera dans six mois, le point sur le  cahier des charges de chacun des opérateurs, leurs engagements commerciaux et financiers vis-à-vis du régulateur et de l’Etat de Côte d’Ivoire. « Tous ceux qui ne seront pas à jour vont fermer et ce point nous permettra de régler la question du nombre d’opérateurs », a prévenu le ministre.

Marc Yevou

 

Lu 1082 fois Dernière modification le mercredi, 15 mai 2013 09:38