• Accueil
  • Economie
  • Secteur minier: Les opérateurs souhaitent un cadre de concertation avec leur tutelle

Secteur minier: Les opérateurs souhaitent un cadre de concertation avec leur tutelle

mercredi, 17 avril 2013 12:19
Une société minière en pleine exploitation Une société minière en pleine exploitation Crédits: Archives

Secteur Minier: Les opérateurs souhaitent un cadre de concertation avec leur tutelle



« Si ce texte ne nous convient pas, on a la possibilité de saisir le parlement et de faire du lobbying auprès des députés pour la révision de certaines dispositions. Mais avec l’ordonnance présidentielle qui se dessine, il n’ y aura plus de recours possible », tels sont les mots d’un opérateur d'un membre du Groupement des professionnels miniers de Côte d’Ivoire (Gmpci),  parus dans les  colonnes du journal l’Inter du 17 avril 2013.

 

Cet opérateur affichait son inquiétude face au nouveau code minier rédigé par le ministère de Mines, sans concertation avec les acteurs du secteur et qui sera adopté d’ici la fin du mois de mai, souligne le journal.



En effet, ce nouveau cadre juridique devrait être, selon des acteurs du secteur, élaboré de commun accord avec le Gmpci qui avait soulevé certaines préoccupations.



Mais selon le journal, le nouveau code a été seulement rédigé par l’équipe du ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, Adama Toungara. Alors que les opérateurs avaient posé certaines préoccupations relatives au permis de recherche et la fixation de la taxe sur le profit additionnel, afin d’adopter un texte consensuel.



Suite à cet acte, les opérateurs s’inquiètent. Car si ce texte arrive sur la table du Président de la République Alassane ouattara, il pourrait être adopté par ordonnance, dans la mesure où le parlement a donné un avis favorable à ce dernier, lors de sa session extraordinaire tenue le 10 avril 2013.

Kamagaté Issouf

Read 1145 times Last modified on jeudi, 18 avril 2013 10:36