• Accueil
  • Economie
  • Prospection de marchés: Le Conseil consultatif présidentiel des Etats-Unis en mission en Côte d’Ivoire

Prospection de marchés: Le Conseil consultatif présidentiel des Etats-Unis en mission en Côte d’Ivoire

lundi, 02 juillet 2018 16:38
Prospection de marchés: Le Conseil consultatif présidentiel des Etats-Unis en mission en Côte d’Ivoire Crédits: Abdoulaye Coulibaly

Les États-Unis d’Amérique et la Côte d’Ivoire ont signé trois protocoles d’accords ce lundi 2 juillet 2018, au Sofitel Abidjan hôtel ivoire, pour développer et renforcer les relations commerciales et économiques entre ces deux pays.

« L’administration américaine veut renforcer ses relations et son soutien à la croissance des États africains. C’est la raison pour laquelle le Président Donald Trump a désigné un secrétaire d’État au Commerce d’identifier des marchés en vue de développer et de renforcer les relations avec les États africains», a indiqué d’entrée le Sous-secrétaire au Commerce pour le commerce international, Gilbert Kaplan.

A la tête d’une délégation du «Conseil consultatif présidentiel sur la façon de faire des affaires en Afrique», le Sous-secrétaire au Commerce a affirmé qu’il s’agit à travers cette initiative américaine d’un «signal fort de l’intérêt des États-Unis pour le marché africain en général et ivoirien en particulier.»

Ainsi, le gouvernement ivoirien a signé un protocole d’accord avec Visa Inc. Le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Koné, dira que ledit protocole constitue une déclaration d’intention de la part du gouvernement ivoirien et de Visa International Service Association. Ce, dans l’optique de numériser des services de l’État (tels que les paiements et encaissements) et pour élargir l’accès au paiement numérique dans l’économie ivoirienne.

Pour lui, «les paiements numériques proposés par Visa représentent une réelle opportunité pour une inclusion financière accrue et une croissance économique forte. Et de relever que sans s’y limiter, le protocole d’accord vise à digitaliser le système de paiement dans plusieurs domaines prioritaires de l’État, à savoir l’agriculture, le transport, l’éducation.»

Le deuxième protocole d’accord signé entre la Société des énergies nouvelles (Soden) et l’Agence américaine pour le commerce et le développement (Ustda) prévoit la construction d’une usine de production de biomasse de cacao de 60 à 70 Megawatts, à Divo. Le troisième protocole d’accord a été signé entre l’agence de partenariat  public-privé du gouvernement américain, Us African development foundation (Usadf) et Bechtel Corporation, deux structures américaines. Et cela, au bénéficie de la promotion des femmes et les entreprises gérées et dirigées par des jeunes.

«Le Conseil consultatif présidentiel a choisi la Côte d’Ivoire parmi les quatre pays à visiter - le seul pays francophone - parce qu’il a une croissance économique forte. Et aussi parce que cette croissance combine en même temps le volet économique et monétaire de toute la zone de l’Afrique de l’ouest», a expliqué Gilbert Kaplan. Avant d’ajouter que le choix de la Côte d’Ivoire comme une porte d’entrée unique pour les États-Unis tient compte de la langue, de la monnaie et de la croissance de la connectivité au niveau sous-régional. «Nous avons en Côte d’Ivoire des facilités de transport et des projets d’infrastructures», a-t-il également souligné.

Notons que la combinaison d’agences gouvernementales des États-Unis venues pour soutenir les relations entre les deux pays incluent le département du commerce, le département d’État, l’agence américaine pour le développement du commerce, l’agence américaine du développement, le département du Trésor, la Fondation pour le développement africain et le Millénium challenge corporate (Mcc).

Salif D. CHEICKNA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 489 times Last modified on mardi, 03 juillet 2018 07:55