Promotion des Pme: Anoblé Félix affiche ses priorités

Promotion des Pme: Anoblé Félix affiche ses priorités

samedi, 21 juillet 2018 18:21
Félix Anoblé, secrétaire d’Etat, chargé de la promotion des petites et moyennes entreprises. Félix Anoblé, secrétaire d’Etat, chargé de la promotion des petites et moyennes entreprises. Crédits: DR

Le secrétaire d’Etat, chargé de la promotion des petites et moyennes entreprises, a en outre, recommandé aux responsables d’organisations de Pme de se mettre ensemble pour plus d’efficacité.

Promotion des Pme: Anoblé Félix affiche ses priorités

Aider les structures qui exercent encore dans l’informel à devenir des très petites entreprises (Tpe) ; ensuite les inviter à intégrer la catégorie des Pme et les Pme, à devenir de grandes entreprises et de grandes industries. Telles sont les ambitions du secrétaire d’Etat, chargé de la promotion des petites et moyennes entreprises, Félix Anoblé.

Il l’a indiqué jeudi, au cours d’une séance de travail avec la confédération générale des petites et moyennes entreprises (Cgpme), au siège de ladite structure, à Treichville. «J’envisage de faire, dès le mois prochain, le tour de l’ensemble des départements de Côte d’Ivoire, pour aller toucher du doigt, les Pme du pays. Cela me permettra de me faire une idée plus exacte de votre présence sur le terrain», a-t-il annoncé.

Pour lui, l’encadrement des Pme est une priorité. Car, dira-t-il, les Pme, bien encadrées, sont normalement le socle du développement de la Côte d’Ivoire. «Quand les Pme sont bien encadrées, elles sont pourvoyeurs d’emplois, de devises et de ressources pour l’Etat», a-t-il poursuivi. Et d’ajouter : «Nous ne venons pas recréer les Pme. Elles existent déjà. Nous venons vous aider à vous organiser, vous accompagner, pour vous permettre de vous implanter solidement et grandir».

Le secrétaire d’Etat, chargé de la promotion des petites et moyennes entreprises, a en outre, recommandé aux responsables d’organisations de Pme de se mettre ensemble pour plus d’efficacité. «Quand il y a trop d’associations, ça devient difficile à gérer», a-t-il expliqué.

Félix Anoblé a aussi demandé à la Cgpme d’éviter d’introduire la politique politicienne dans cette filière. «Sinon, elle n’avancera pas. L’objectif des hommes politiques n’est souvent pas le même pour vous. Votre politique doit être celle de développement des Pme», a-t-il insisté.

Pour sa part, Pierre-Daniel Bréchat, président de la confédération générale des petites et moyennes entreprises, a salué l’initiative du secrétaire d’Etat. «Nous allons appuyer vos actions de promotion en faveur des Pme. Nous travaillons depuis de nombreuses années. Nous attendions une volonté politique pour pouvoir mettre en œuvre, ces plans d’actions, ces dossiers. Je suis optimiste que nous allons pouvoir travailler, enfin, de manière efficace».

En termes de préoccupations, le président de la Cgpme a indiqué que les principales sont le financement des Pme et la création d’un fonds de garantie.

Outre la Cgpme, le secrétaire d’Etat, a également visité d’autres structures sous sa tutelle. Notamment la fédération ivoirienne des Pme. Il a poursuivi hier, vendredi, avec la visite du mouvement des petites et moyennes entreprises.

CASIMIR DJEZOU

Lu 301 fois Dernière modification le samedi, 21 juillet 2018 18:34