Politique monétaire: Les Raéliens disent non au Franc CFA

vendredi, 29 septembre 2017 16:48
Cette monnaie serait selon les Raéliens un des freins au développement des anciennes colonies françaises. Cette monnaie serait selon les Raéliens un des freins au développement des anciennes colonies françaises. Crédits: DR

Dans ce débat qui passionne les Africains, la position du mouvement est sans équivoque. « Il faut sortir de la servitude volontaire dans laquelle cette monnaie installe les anciennes colonies ».

Politique monétaire: Les Raéliens disent non au Franc CFA

« Le prophète Raël réitère son soutien et son encouragement aux pays africains à se défaire de l’aberrante relation que leur impose la France à travers le Franc Cfa ». C’est un des passages forts du communiqué de presse diffusé sur la politique monétaire des Etats de l’Uemoa. Une position on ne peut plus claire.

C’est donc à la demande de leur prophète que tous les Raéliens dans les différents pays d’Afrique sont mobilisés pour soutenir et participer aux manifestations contre le franc Cfa. Le mouvement a organisé le 17 septembre 2017, une conférence de presse à son siège à Cocody. Elle a été animée par Bohui Gabriel, guide raélien et économiste-assureur.

Dans ce débat qui passionne les Africains, la position du mouvement est sans équivoque. « Il faut sortir de la servitude volontaire dans laquelle cette monnaie installe les anciennes colonies ». « La monnaie c’est l’épine dorsale de toute économie », a insisté le conférencier. Il n’a pas manqué de rappeler le contexte historique de la création du franc de la Communauté financière de l’Afrique de l’Ouest et le dessein.

Cette monnaie, affirme-t-il, est « l’instrument du colonisateur qui prolonge la domination ». Ils appellent les pays africains qui ont cette monnaie en commun à prendre leur destin en main et de couper le cordon ombilical. « Si des pays comme le Ghana, la Guinée ont eu le courage de battre leur propre monnaie, pourquoi pas nous », s’est interrogé le conférencier.

Pour le mouvement, la création d’une nouvelle monnaie en remplacement du Cfa est une des clefs principales de la renaissance du continent africain.

Sethou Banhoro

Read 464 times Last modified on vendredi, 29 septembre 2017 17:30