• Accueil
  • Economie
  • Passation de marchés: Fraternité Matin forme ses agents aux textes règlementaires

Passation de marchés: Fraternité Matin forme ses agents aux textes règlementaires

mercredi, 06 mars 2019 12:11
Passation de marchés: Fraternité Matin forme ses agents aux textes règlementaires Crédits: DR

Une quinzaine d’agents de la Société nouvelle de presse et d’édition de Côte d’Ivoire (Snpeci), éditrice du quotidien Fraternité Matin, sont en formation pour une meilleure maîtrise des règles qui régissent le système des passations des marchés. Cette formation se déroule à la salle Charles Ndiagne, dans les locaux de Fraternité Matin. 

Comment trouver le juste milieu entre préoccupations internes et exigences réglementaires en termes de passation de marché ? Telle est l’équation à laquelle participants et formateurs devront trouver réponse au terme de la formation qui a débuté ce mercredi 6 mars 2019. Ce séminaire qui s’étend sur trois jours, prendra donc fin le 8 mars.

En procédant à l’ouverture officielle, le directeur général adjoint, Nouho Abdel Serge Olivier, représentant le directeur général, Venance Konan, a insisté sur l’importance que requiert ce séminaire de renforcement de capacité, dans le système de gouvernance d’une entreprise comme la Snpeci.

Par ailleurs, pour le premier responsable financier de Fraternité Matin, l’objectif final de cette formation se situe à différents niveaux. Entre autres, «avoir une flexibilité dans les pratiques internes» en matière de passation de marchés, «adapter les exigences locales aux modèles existants» ou encore «utiliser au mieux les logiciels» appropriés. Dans tous les cas, assure-t-il, «nous attendons beaucoup de cette formation dans le cadre de l’élaboration des rapports de la maison».

Pour Brou Yao Paul, sous-directeur de la formation et des appuis techniques de la Direction des marchés publics (Dmp), à la tête de la délégation des formateurs, l’enjeu de ce séminaire est de taille. «S’il est admis que nul n’est censé ignorer la loi, avant toute sanction, il convient de porter à la connaissance de tous, les lois qui existent en la matière», a-t-il éclairé. Il a également insisté sur le fait que les portes de la Dmp resteront toujours ouvertes, au-delà de la formation et en cas de besoin.

Kouassi Mathias, chef du personnel et de la paie au sein de la Snpeci, a situé le cadre de cette rencontre. «En matière de bonne gouvernance, l’État de Côte d’Ivoire a arrêté un certain nombre de principes, dont ceux concernant les passations des marchés», a-t-il fait savoir. Bien avant, il a souligné que la formation a «été sollicitée par la Snpeci et la Dmp».

MARCEL APPENA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.