Limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés: Le Haut conseil soutient la décision du gouvernement, mais…
  • Accueil
  • Economie
  • Limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés: Le Haut conseil soutient la décision du gouvernement, mais…

Limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés: Le Haut conseil soutient la décision du gouvernement, mais…

vendredi, 29 juin 2018 10:24
Limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés: Le Haut conseil soutient la décision du gouvernement, mais… Crédits: DR

«Nous ne nous reconnaissons pas dans aucune manifestation et invitons les populations à vaquer paisiblement à leurs occupations», lance Diaby Ibrahim, soutenu par Soumahoro Mansa Ben N’Faly.

Limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés: Le Haut conseil soutient la décision du gouvernement, mais…

Face à la presse, à son siège de Treichville, le Haut conseil des entreprises de transport (Hcpetr) a réaffirmé le 27 juin, son soutien à la décision du gouvernement relative à l’entrée en vigueur, à partir du dimanche 1er juillet 2018, du décret n°2017-792 du 06 décembre 2017 portant limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire.

«Vu l’engagement du gouvernement, nous nous reconnaissons dans les décisions du Comité paritaire. Ces décisions ont été prises de façon inclusive», a déclaré Diaby Ibrahim. Qui avait à ses côtés Soumahoro Mansa Ben N’Faly, Pca de la Fédération ivoirienne des consommateurs «le Réveil».

Si le Hcpetr-Ci soutient la décision gouvernementale, la raison est que, selon son directeur général, les préoccupations des acteurs des transports ont été prises en compte. Il s’agit, entre autres, de la poursuite du dialogue inclusif avec les acteurs de la filière, à l’effet de réussir sans dommage, le rajeunissement du parc automobile en Côte d’Ivoire, la prise des mesures pour atténuer les conséquences de l’arrêt du travail au Guichet unique automobile (Gua) pendant plusieurs semaines, suite à la crise récemment survenue dans cette administration, la dématérialisation des procédures de dédouanement et d’immatriculation des véhicules pour réduire les délais et la suppression de certains frais.

«Nous ne nous reconnaissons pas dans aucune manifestation et invitons les populations à vaquer paisiblement à leurs occupations», lance Diaby Ibrahim, soutenu par Soumahoro Mansa Ben N’Faly.

Cet appel fait suite à la marche prévue ce vendredi 29 juin, en zone portuaire, du Syndicat de la nouvelle génération des transitaires et importateurs de véhicules d’occasion de Côte d’Ivoire (Sngtivo-Ci).

Joint par téléphone, Cyril Djéhi, son secrétaire général qui revendique 9000 membres, n’a pas tardé à réagir. Déjà qu’il maintient la marche, il demande «la suspension du décret impopulaire» qui ne fera qu’«accentuer le chômage, la cherté de la vie». Il appelle dans le même temps le gouvernement à «discuter avec les vrais acteurs», que sont les importateurs, vendeurs de véhicules d’occasion. Bref, le Sngtivo-Ci.

ANOH KOUAO

Lu 305 fois Dernière modification le vendredi, 29 juin 2018 10:59