Financement de l’immobilier: 2 entreprises ivoirienne et espagnole s’accordent
  • Accueil
  • Economie
  • Financement de l’immobilier: 2 entreprises ivoirienne et espagnole s’accordent

Financement de l’immobilier: 2 entreprises ivoirienne et espagnole s’accordent

mardi, 11 avril 2017 17:56
Le président directeur général d’Africk contractor group, N’Zi Yao et Ulises De pardo Omnia, Président de Corporate group international Le président directeur général d’Africk contractor group, N’Zi Yao et Ulises De pardo Omnia, Président de Corporate group international Crédits: DR

Les deux parties se sont engagées à construire des maisons économiques, moyens et hauts standing en Côte d’Ivoire et dans d’autres pays d’Afrique.

Financement de l’immobilier: 2 entreprises ivoirienne et espagnole s’accordent

La problématique du logement en Côte d’Ivoire et en Afrique a été l’objet d’un accord entre une entreprise ivoirienne spécialisée dans le Bâtiment et les travaux publics (Btp), le génie civil, les constructions et la Promotion immobilière, et une multinationale espagnole.

C’est au siège de la société ivoirienne, à Abidjan, Cocody-Angré que les deux parties se sont engagées, fin mars, à construire des maisons économiques, moyens et hauts standing en Côte d’Ivoire et dans d’autres pays d’Afrique.

Après plusieurs semaines de pourparlers, les deux structures ont signé ce contrat d’accord cadre portant sur le financement et la réalisation de plusieurs milliers de maisons.

Pour ce faire, l’entreprise devra disposer d’une réserve foncière et d’un portefeuille conséquent pour l’achat des maisons à construire, a indiqué N’Zi Yao, président directeur général d’Africk contractor group.

Aussi a-t-il souligné que les maisons seront construites selon les normes en vigueur en Côte d’Ivoire et du cahier de charge. Dans le cas contraire, elles seront détruites. Et les frais de démolition seront à la charge de l’autre partie contractante, à savoir Omnia Corporate group international dirigée par Ulises De pardo. Les deux groupes, faut-il le signaler, n'ont pas communiqué sur les différents coûts des logements ni sur le coût global de cette opération qui s'étend de la Côte d'Ivoire à d'autres pays africains.

Notons que lors d’une rencontre sur l’immobilier, Guillaume Koffi, ancien président de l’Ordre national des architectes de Côte d’Ivoire a relevé que face à une demande annuelle d’environ 40.000 logements (20.000 pour Abidjan et 20.000 pour l’intérieur du pays), la production immobilière est estimée à 3000 logements.

CHEICKNA D. Salif

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Source : Sercom ACG

Lu 1498 fois Dernière modification le mardi, 11 avril 2017 18:58