• Accueil
  • Economie
  • Innovation technologique : Des drones au service de l’agriculture en Afrique

Innovation technologique : Des drones au service de l’agriculture en Afrique

jeudi, 02 août 2018 00:55
Innovation technologique : Des drones au service de l’agriculture en Afrique Crédits: DR

A en croire le conférencier, la technologie mise en place permet de: « visiter une parcelle agricole à l’aide d’un smartphone, une tablette et un ordinateur portable; connaitre à distance et avec précision les maladies qui menacent ses plantes pour y apporter des réponses pertinentes ; et administrer avec efficacité la plantation sans avoir à vous déplacer».

Innovation technologique : Des drones au service de l’agriculture en Afrique

La modernisation du secteur agricole passe par l’utilisation des nouvelles Technologies de l’information et de la communication (Tic).
L’utilisation des drones est désormais une réalité dans le paysage agricole ivoirien. C’est l’information qu’a livrée, Joseph-Olivier Biley, le co-fondateur la société Wefly Agri, lors de la grande conférence organisée, le 19 juillet par le Réseau des Réseau des journalistes pour la promotion du management, le développement d’entreprise et l’entreprenariat (Rj-Mde), au siège de Mde business school sis à l’Ivoire golf club. Sous le thème : « E-Agriculture, la révolution numérique face aux défis de la modernisation du secteur agricole en Afrique ».

A en croire le conférencier, la technologie mise en place permet de: « visiter une parcelle agricole à l’aide d’un smartphone, une tablette et un ordinateur portable; connaitre à distance et avec précision les maladies qui menacent ses plantes pour y apporter des réponses pertinentes ; et administrer avec efficacité la plantation sans avoir à vous déplacer». Pour y arriver, le promoteur de la startup ivoirienne explique que : « les drones utilisés sont dotés de capacités d'imagerie très avancées qui survolent les plantations et réalisent des prises de vue aériennes et au sol. Ces informations sont ensuite centralisées dans une banque de données et analysées par des ingénieurs agronomes aux fins d’apporter des solutions adéquates aux problèmes détectés ». L’innovation dont parle le promoteur peut être utilisée aussi bien dans des plantations industrielles, coopératives qu’individuelles d’hévéa, de palmier à huile, de cacao, de café, etc. Elle peut, au dire de l’expert, de suivre à distance le travail des employés, leur donner des taches à exécuter, tout en réalisant un énorme gain de temps et d’argent. Cette solution est déjà opérationnelle. Et le témoignage de Justin Yao Boué, directeur des plantations Trci, lors de cette conférence, est tout simplement éloquent.« Les images aériennes nous ont vraiment permis de détecter la maladie dont souffraient les plantes d’hévéa. Toute chose qui nous a permis d’y apporter des solutions rapides, efficaces et définitives », a-t-il indiqué.

L’enjeu, selon le conférencier, est que les pratiques culturales demeurent encore rudimentaires sur le continent africain et que: « dans 50 ans, la Côte d’Ivoire par exemple, ne pourra satisfaire que 13% des besoins de sa population sans cesse en croissance ». D’où, l’intérêt d’accorder une place de choix aux Tic dans le secteur agricole.

La notoriété de cette startup ivoirienne, faut-il le relever, a déjà dépassé les frontières du pays. Ce qui a valu à ce promoteur, âgé de seulement 25 ans, de glaner des lauriers en Afrique et en Europe. Joseph-Olivier Biley veut maintenant mettre son expertise à la disposition de son pays et tout le continent africain. Il s’est alors fait entourer de jeunes talents issus des quatre coins de l’Afrique. D’ailleurs, lui et son staff travaillent à concevoir leurs propres drones qui auront une plus grande autonomie, capables de parcourir une centaine de kilomètres et adaptés aux réalités météorologiques de l’écosystème agricole en Afrique.

 

GUY-ASSANE YAPY

Read 771 times Last modified on jeudi, 02 août 2018 01:02