• Accueil
  • Economie
  • Innovation: L'impact du numérique en Afrique au centre des préoccupations

Innovation: L'impact du numérique en Afrique au centre des préoccupations

samedi, 28 juillet 2018 18:17
Innovation: L'impact du numérique en Afrique au centre des préoccupations Crédits: Eugène Yao

L'Agence nationale du service universel des télécommunications-Tic (Ansut) a organisé le deuxième Panel Afterwork le vendredi 27 juillet, à son siège à Abidjan-Cocody. C’était autour du thème: «Impact de l'innovation sur les défis majeurs de l'économie numérique en Afrique».

Ce panel avait pour coordinateur, Habib Bamba, directeur de la transformation du digital et des médias d’Orange-Ci. «Le but de cette rencontre est de rapprocher les populations des solutions numériques et partager les acquis en termes de développement numérique afin de permettre à la Côte d'Ivoire d'avoir un niveau de maturité numérique en adéquation avec son niveau de développement économique dans la sous-région», a affirmé Euloge Soro-Kipeya, directeur général de l'Ansut.

Selon lui, si l'Afrique a raté les trois premières révolutions numériques, il est important de saisir les opportunités qu’offre cette quatrième révolution pour rattraper son retard. Aussi a-t-il saisi l'occasion pour souhaiter la bienvenue au nouveau ministre de l'Économie numérique et de la Poste, Claude Isaac Dé.

Pour Raïssa Banhoro, analyste-programmeur, lauréate du prix Rfi Challenge App 2017 avec son application d'alphabétisation «Lucie», il y a beaucoup d'initiatives en Afrique (Mobile banking, E-commerce, digitalisation des services). Mais le problème qui se pose est de savoir si ces innovations sont adaptées au besoin des Africains. «Il y a aussi la question du manque d'accompagnement en termes de financement, de formation…», a-t-elle déploré.

Karim Sy, fondateur et chief catalyst de Jakkolobs, membre du conseil, estime, pour sa part, que le numérique est aujourd'hui incontournable en Afrique. C'est une opportunité incroyable (avec une population qui double tous les 20 ans). C'est un secteur qui vient en soutien (agriculture, l'industrie, l'énergie). Il est donc important de mettre ensemble les intelligences à travers des plateformes d'échanges comme le fait l'Ansut actuellement pour ne pas subir, mais plutôt être un acteur du monde de demain.

Eugène YAO
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 319 times Last modified on samedi, 28 juillet 2018 18:33