• Accueil
  • Economie
  • Grandes rencontres royales de l’UCLM: Le défi de la transformation des produits agricoles, au menu

Grandes rencontres royales de l’UCLM: Le défi de la transformation des produits agricoles, au menu

mardi, 13 mars 2018 17:55
Grandes rencontres royales de l’UCLM: Le défi de la transformation des produits agricoles, au menu Crédits: Archives

Les Grandes rencontres de l’UCLM initié par Pr Amoa Urbain, recteur de l’UCLM, sont à leur 4e édition.

Grandes rencontres royales de l’UCLM: Le défi de la transformation des produits agricoles, au menu

La plateforme des «Grandes rencontres royales» de l’Université Charles Louis de… Montesquieu (Uclm) se penche ce mercredi 14 mars 2018, sur «les grands défis de la transformation des produits agro-alimentaires en Côte d’Ivoire pour la prochaine décennie».

Ce thème, d’une importance capitale pour une Côte d’Ivoire qui vise l’émergence à l’horizon 2020, sera animé par  Christophe Auguste Douka, président du Syndicat national des producteurs individuels de café et de cacao en Côte d’Ivoire, par ailleurs juge consulaire au Tribunal de Commerce d’Abidjan et 2ème expert ivoirien du cacao au Comité européen de normalisation.

Les Grandes rencontres de l’UCLM initiées par Pr Amoa Urbain, recteur de l’UCLM, sont à leur 4e édition. Elles ont ouvert leurs portes le 14 février 2018 avec Pr Francis Wodié qui a entretenu les étudiants sur le thème de «l’entrepreneurship et transformation de conflits en Afrique: la place et le rôle des élections et des actions de médiation». Ce même jour, une argentière camerounaise, Michelle Essam  vivant à Londres, est intervenue sur l’entrepreneuriat et la création de richesses.

Il y a une semaine, le mercredi 07 mars 2018, Pr Crespin Fassinou, conférencier du jour, avait planché sur la «petite enfance et développement humain: quelles politiques et stratégies  de prise en charge pour les enfants (à très haut potentiel intellectuel ou surdoués, enfants démunis)». Une semaine auparavant, Me Offoumou Kaudjhis, avocate à la Cour du Barreau de Côte d’Ivoire, s’était prononcée sur la «culture africaine et juridictions modernes: l’avocat (e), la démocratie et la Culture de paix».

Marcel Appena
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 345 times Last modified on lundi, 19 mars 2018 10:56