• Accueil
  • Economie
  • Gouvernance économique : L’Acbf apporte son appui financier à l’État

Gouvernance économique : L’Acbf apporte son appui financier à l’État

jeudi, 16 mai 2013 00:46

Les locaux de la Primature ont abrité, hier, la signature d’un accord de don pour le financement du programme pays de renforcement des capacités. 

Cinq millions de dollars US, soit plus de 2,5 milliards de FCfa. C’est la somme qu’a décidé d’octroyer à la Côte d’Ivoire, la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF en anglais). L’accord de don a été signé, hier, par le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan, et Mme Frannie Leautier, secrétaire exécutif de l’ACBF, en Côte d’Ivoire, depuis quelques jours. La cérémonie s’est tenue dans les locaux de la Primature, en présence de plusieurs collaborateurs du  Premier ministre, au rang desquels, Méité Sindou, secrétaire national à la gouvernance et au renforcement des capacités. Ce fut l’occasion pour Daniel Kablan Duncan de réaffirmer la volonté du gouvernement ivoirien d’accroître ses efforts pour l’amélioration de la gouvernance politique, économique et sociale. « Sous la haute autorité du Chef de l’Etat, de nombreuses initiatives sont mises en œuvre par le gouvernement, pour améliorer les performances économiques, sociales et politiques de notre pays. Tout en s’attelant à assainir l’environnement et la gestion des affaires publiques, en vue de consolider la qualité de la gouvernance », a-t-il indiqué.  

Selon lui, l’économie de la Côte d’Ivoire a renoué avec une croissance forte en 2012, avec un taux de 9,8%. Et l’année 2013, avec une croissance projetée de 9%, devrait être celle du raffermissement du développement avec l’accélération des investissements publics et privés. « L’adoption par le gouvernement, en janvier 2013, du plan national de bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption participe de cette stratégie de promotion des bonnes pratiques, en matière de gouvernance et de gestion des finances publiques », a ajouté le chef du gouvernement. 

C’est pourquoi, il s’est réjoui du soutien de l’ACBF au gouvernement ivoirien. Avant d’inviter  Méité sindou,  ainsi que les structures membres du comité de pilotage du programme pays de renforcement des capacités, à s’engager résolument, à leur tour, dans la conduite efficiente dudit programme.

Pour sa part, le secrétaire national à la gouvernance et au renforcement des capacités a insisté sur le fait qu’à ce jour, l’Etat de Côte d’Ivoire a pris les mesures nécessaires pour sa mise en place. « Je voudrais vous assurer de notre engagement à faire en sorte que le démarrage du programme soit effectif dans les délais prévus par l’accord de don. » 

Le secrétaire exécutif de l’ACBF a indiqué, quant à elle, que pour faire reculer la pauvreté, il est nécessaire que les pays africains définissent et exécutent, eux-mêmes, les réformes dont leurs économies ont besoin. « Nous espérons que grâce à notre fructueuse collaboration, le programme pays contribuera avec succès à renforcer les capacités de l’économie nationale sur le long chemin de la lutte contre la pauvreté», a-t-elle souhaité.

Casimir Djezou

 

Read 1106 times Last modified on jeudi, 16 mai 2013 00:51