Fraude sur l’électricité : La Cie perd annuellement 2,5 milliards de Fcfa à Anoumambo
  • Accueil
  • Economie
  • Fraude sur l’électricité : La Cie perd annuellement 2,5 milliards de Fcfa à Anoumambo

Fraude sur l’électricité : La Cie perd annuellement 2,5 milliards de Fcfa à Anoumambo

dimanche, 14 avril 2013 22:29

Au travers de sa participation au Femua 2013, la Compagnie ivoirienne d’électricité veut sortir de ses canaux traditionnels de communication, en sensibilisant par la musique.

Abidjan-sud, notamment le quartier Anoumambo, est l’une des zones où la Compagne ivoirienne d’électricité (Cie) subit des pertes énormes dues à la fraude sur l’électricité. Selon la direction de la compagnie, «pour le sud d’Abidjan, les pertes que le secteur de l’électricité enregistre s’élèvent à 106 millions de kwh. Pour Anoumambo seulement, celles-ci se chiffrent à 42 millions de kwh. Le ratio de facturation y est de 12%, soit 88% de pertes, équivalant à un montant de 2.5 milliards de francs Cfa par an». Ainsi, en vue d’endiguer le phénomène de branchements électriques anarchiques et le vol de courant qui prospèrent dans ce quartier d’Abidjan, la Cie s’est associée au Femua 2013 (Festival des musiques urbaines d’Anoumambo) qui s’y déroule, pour sensibiliser la population à ce fléau. Le ton de cette campagne de sensibilisation a été donné, lors du lancement du festival, le vendredi 13 avril 2013, par le lead vocal de Magic System, A’ Salfo. Il  a dénoncé le vol de l’électricité par les branchements anarchiques et lancé un appel solennel au chef du village et aux habitants d’Anoumambo pour que ces pratiques néfastes cessent.

Quant à la Cie, qui tient un stand au Femua 2013, elle explique aux populations les problèmes d’électricité qu’elle vit au quotidien ; ses contraintes d’exploitation et les différents projets qui sont mis en œuvre pour faciliter aux habitants d’Anoumambo l’accès à une électricité de qualité. Il s’agit, au total, pour cette compagnie, de sensibiliser les populations aux dangers des branchements anarchiques et du vol de l’électricité (les conséquences aux plans humain, matériel et financier) ; d’annoncer l’opération de branchements sociaux qui débutera le 03 mai 2013 ;  de sensibiliser les populations aux violences faites aux agents Cie. La direction de cette entreprise veut surtout faire comprendre à tous que les branchements anarchiques, le vol de l’électricité mettent en danger les vies humaines et les biens (électrisation, incendies, mort d’homme). De même que cette pratique, non seulement déséquilibre financièrement le secteur électrique, mais aussi entraîne la baisse de tension allant jusqu’à des coupures répétées d’électricité à Anoumambo.

David Ya

 

Lu 1655 fois Dernière modification le dimanche, 14 avril 2013 22:33