• Accueil
  • Economie
  • Foire africaine de Paris: Un événement de plus en plus fédérateur pour la diaspora

Foire africaine de Paris: Un événement de plus en plus fédérateur pour la diaspora

dimanche, 18 mai 2014 18:05
Foire africaine de Paris: Un événement de plus en plus fédérateur pour la diaspora Crédits: Momo Louis

Avec 50.000 visiteurs enregistrés cette année, la Foire africaine s’impose désormais comme l'un des plus grands salons de France consacré à l’Afrique.

Foire africaine de Paris: Un événement de plus en plus fédérateur pour la diaspora

Organisée pour la première fois en octobre 2011 à la grande Halle de la Villette, la Foire africaine a ouvert ses portes pour sa troisième édition vendredi soir à l’Espace V.I.P. de la Halle Freyssinet, à Paris. Au programme, 3 jours d’expositions sur 15 espaces thématiques que sont la gastronomie, la mode, l'artisanat, la beauté, la musique, le tourisme, l'immobilier et l'équipement, les banques et transfert d'argent, la téléphonie et les Ntic, l'import-export et enfin l'espace enfants.

Avec 50 000 visiteurs enregistrés lors de la présente édition sur un espace de 6 000 m2 pour 300 exposants, Marc Yao et son équipe confirment ainsi leur ambition de devenir l'un des plus grands salons de France consacré au continent.

La nuit des hommages

La soirée du vendredi fut sans conteste, celle des hommages. Avec l'arrivée – sur tapis rouge- de Miss France 2014, Flora Cocquerel. Invitée, devant une forêt de micros, à dire quelques mots sur sa vie de star, c'est une Miss France visiblement submergée par l'émotion (mais aussi par l'accueil enthousiaste du public), qui s'est exprimée sur ses origines Franco-béninoises. Un atout, selon elle, pour l'élection de Miss France en elle-même : "Je pense que mon métissage a été pour moi une force parce que cela démontre bien que la France d'aujourd'hui est une nation axée sur le melting-pot, où il y a toutes les cultures. Et je reste convaincue que beaucoup de personnes peuvent se retrouver en moi."

Suite à ces propos pleins d'optimisme, la plus belle femme de France s'est prêtée aux séances photo de ses milliers d'admirateurs. Avant de visiter quelques stands. Dégustant, ici et là, quelques mets que des exposants se dépêchaient de lui proposer.

Un hommage à Nelson Mandela a pris le relais, deux heures plus tard. Avec la projection d'un film sur la vie mouvementée du leader charismatique de Johannesburg. Des frasques de sa volcanique épouse, Winnie, à l'accession à l'indépendance de l'Afrique du sud, tout fut passé au peigne fin par le réalisateur. Fally Ipupa, quant à lui, clôturera cette Nuit des hommages. Par une séance de dédicace de son nouvel album « Power – Kosa Leka ». L'ancien chanteur du groupe Quartier Latin international de Koffi Olomidé, habillé de manière excentrique, a interprété un titre explosif de sa dernière création. Dans une ambiance indescriptible.


Place aux affaires !

La journée du samedi a été consacrée, d'abord à des jeux de tombolas. Ensuite, à un espace enfant, et enfin la dégustation de spécialités gastronomiques africaines et antillaises.

Le soir, il y a eu un gala, en l’honneur des annonceurs et partenaires français, qui ont accepté d'accompagner financièrement l'évènement. Avec à la clé, un défilé de mode, en présence du couturier nigérien Alpha Di. Le tout, en marge des activités commerciales non-stop des exposants bien entendu !

Dimanche, un village solidaire pour les associations humanitaires d’entraide, d’action sociale et un espace de découverte et de dégustation de café et de chocolat africains, a occupé les visiteurs. En même temps qu'un Salon de recrutement et un autre  sur l’immobilier africain (Siac), tenait en haleine la diaspora africaine et des professionnels de l’immobilier africain.

Ragaillardis par ce succès, les organisateurs ont déclaré que la prochaine édition de la Foire africaine de Paris aura comme pays à l'honneur, la Côte d'Ivoire.


Momo Louis
Correspondant permanent en France