Filière coton: Un an après sa privatisation, la CIDT double sa production cotonnière
  • Accueil
  • Economie
  • Filière coton: Un an après sa privatisation, la CIDT double sa production cotonnière

Filière coton: Un an après sa privatisation, la CIDT double sa production cotonnière

dimanche, 08 juillet 2018 15:05
Filière coton: Un an après sa privatisation, la CIDT double sa production cotonnière Crédits: DR

Il y a un an que la Compagnie ivoirienne pour le développement du textile (Cidt) a été privatisée. Et celle-ci semble déjà porter ses fruits non seulement pour le bonheur des travailleurs de cette entreprise mais aussi et surtout pour celui des producteurs qui ont désormais un partenaire fiable qui respecte ses engagements.

Cette constatation a été faite après une mission conduite par Koné Daouda Soukpafolo, Pca de la Cidt. Il a sillonné, au cours du mois de juin 2018, les zones productrices de coton. À savoir, Tiéningboué, Marandala, Mankono, Kani et Morondo.

Selon le Pca, il s’est agi, un an après la privatisation de la Cidt et la mise en œuvre du zonage, de faire le bilan de la campagne cotonnière 2017-2018, et profiter pour recueillir les préoccupations des producteurs en vue d’aborder la campagne 2018-2019 sous de meilleurs auspices.

La Cidt qui produisait à peine 32 000 tonnes avant sa privatisation est passée à plus de 65 000 tonnes soit un peu plus du double de sa production avec une réalisation de 114% des objectifs assignés en début de campagne. Ainsi, la valeur brute du coton graine payée aux producteurs de la zone Cidt s’élève à plus 4 milliards de FCfa ainsi que les ristournes de l’ordre de plus 82 millions de FCfa.

Au cours des échanges qui ont suivi, les producteurs ont soumis des préoccupations telles que les soucis d’adduction en eau potable, le reprofilage des pistes et la mise en place tardive de certains facteurs de production. Koné Daouda Soukpafolo a pris bonne note de toutes ces préoccupations et a promis apporter les solutions adéquates.

En retour, il a sensibilisé ses interlocuteurs à la bonne utilisation des intrants afin de garantir une bonne récolte et accroître le rendement à l’hectare.

Soulignons que la Cidt ambitionne d’atteindre plus de 80 000 tonnes de coton graine au terme de la campagne 2018-2019.

CHARLES KAZONY
CORRESPONDANT REGIONAL

Lu 561 fois Dernière modification le dimanche, 08 juillet 2018 15:20