• Accueil
  • Economie
  • Extension du Vitib: Un appel d’offres international lancé pour l’aménagement de 180 hectares

Extension du Vitib: Un appel d’offres international lancé pour l’aménagement de 180 hectares

lundi, 19 mai 2014 12:03

L’appel d’offres international qui va courir depuis sa date de lancement le 13 mai au jeudi 10 juillet 2014, porte sur six lots: l’aménagement du terrain de 180 ha; la construction d’une clôture de 4 km; l’aménagement de voirie; l’alimentation en eau potable; l’électricité et le téléphone.

Extension de Vitib: Un appel d’offres international lancé pour l’aménagement de 180 hectares

Pour répondre aux demandes croissantes de ses entreprises pensionnaires désireuses de grandes surfaces pour leurs activités, la Zone franche de la biotechnologie et des technologies de l’information et de la communication (Zbtic) va entreprendre des travaux d’aménagement de nouveaux espaces. Pour présenter le dossier d’appel d’offres de ce vaste chantier, les dirigeants du Vitib Sa ont animé une conférence presse le 13 mai, au siège de l’institution à Grand Bassam.

L’appel d’offres international qui va courir depuis sa date de lancement le 13 mai au jeudi 10 juillet 2014, porte sur six lots: l’aménagement du terrain de 180 ha; la construction d’une clôture de 4 km ; l’aménagement de voirie ; l’alimentation en eau potable ; l’électricité et le téléphone.

Ces travaux seront financés grâce à un prêt de la Banque ouest africaine de développement (Boad) et la Banque d’investissement et de développement de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bidc) d’un montant cumulé  de  18 milliards de francs Cfa.

Par le lancement de cet appel d’offres, la zone franche de Grand-Bassam signe une nouvelle page de son histoire, celle de l’amorce de son véritable développement, selon son directeur général Philippe Pango.

En effet, depuis sa création en 2004, la Zone franche de la biotechnologie et des technologies de l’information et de la communication est encore à la recherche de l’impulsion qui lui permettra de réaliser l’ambition dont elle porteuse. A savoir, être un espace économique intégré et attractif au service des entreprises nationales et des multinationales, avec pour objectif de réduire la fracture numérique en faisant entrer la Côte d’Ivoire et la sous-région dans l’économie du 3ème millénaire.  La décennie de crise et bien d’autres facteurs ont entravé la réalisation de ce projet gouvernemental.

Avec l’équipe dirigeante actuelle, tous les fondamentaux sont réunis, y compris la sécurisation des intentions de financement. Ce qui permet à Hamed Sakho, conseiller du ministre de la Poste, des Technologies de l’information et de la communication (Ptic), Bruno Koné, de déclarer que la cérémonie de lancement de l’appel d’offres de ce jour, marque une nouvelle étape dans le processus de développement du Vitib. «C’est avec satisfaction que je note l’accélération de la mise en œuvre de ce projet. Ouvre cette phase, des discussions sont en cours pour les étapes suivantes », a-t-il indiqué. L’étape suivante, au dire de Philippe Pango, porte sur la construction de bâtiments pour les potentiels investissements. Ce qui permettra d’améliorer l’offre disponible et de rendre le Vitib plus compétitif.

Actuellement, le Vitib abrite 16 entreprises après une purge de la liste de sociétés agréées par le passé, pour ne retenir que celles qui sont véritablement actives.


David Ya