Euro Bond: La Côte d’Ivoire obtient six fois plus que la demande initiale

mercredi, 23 juillet 2014 17:58

[23-07-2014. 18h00] Bruno Koné a révélé à la fin du Conseil des ministres que la Côte d’Ivoire a obtenu six (6) fois plus d’intentions de souscription que la demande initiale concernant l’émission d’un Euro Bond.

Euro Bond: La Côte d’Ivoire obtient six fois plus que la demande initiale

« Notre ambition était de lever 500 millions de dollars. Nous avons obtenu un total de 4714 millions de dollars d'intentions de souscription », s’est félicité, ce mercredi 23 juillet, le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement.

Bruno Koné a révélé à la fin du Conseil des ministres que la Côte d’Ivoire a obtenu  six (6) fois plus d’intentions de souscription que la demande initiale concernant l’émission d’un Euro Bond.

« Cela a été un  véritable plébiscite au niveau mondial puisque cette souscription a été faite par tous les financiers d’envergure dans le monde. Cela a concerné également toutes les places connues comme étant fortes au plan mondial dans le domaine de la finance et cela a permis de confirmer les bonnes performances de la Côte d’Ivoire »,  a dit le ministre.

Il a, par ailleurs, ajouté  que cela démontre encore une fois que  notre pays est sur la bonne voie.  « Cela a permis de confirmer que notre pays avait d’excellentes perspectives et qu'il était solvable, crédible au plan financier », a-t-il conclu.

Cette intention d’émettre des Euro bond a été prise  en 2014 et dans le mois de juillet  dernier,  le Premier ministre  accompagné d’une équipe de ministres avait entamé une tournée dans plusieurs capitales pour rencontrer les investisseurs potentiels. Cette tournée a concerné les villes de New-York, Boston, San-Francisco, Los Angeles, Londres qui sont des capitales dans le secteur de la finance internationale.

Il a également  été mené des travaux  qui ont permis la notation de notre pays, notamment par deux agences internationalement reconnues. Ces notations ont attribué les notes B1 et B à la Côte d’Ivoire avec des perspectives positives.

Selon lui, pour diverses raisons et à cause des accords entre la Côte d’Ivoire et  le Fonds monétaire international (Fmi) qui nous impose un certain nombre de critères en matière d’endettement, il a été convenu de limiter cette souscription à 500 millions de dollars. « L’un dans l’autre on pourrait dire  que  cette opération été un véritable succès et le conseil s’en est réjoui », a-t-il dit.


Ouattara Ouakaltio