Print this page

Environnement des affaires : Le protectionnisme américain suscite des inquiétudes pour les économies africaines

lundi, 06 août 2018 09:54
Environnement des affaires : Le protectionnisme américain suscite des inquiétudes pour les économies africaines Crédits: Archives

la Chine et l'UE, qui sont les premières cibles des politiques protectionnistes des États-Unis sont aussi les plus importants partenaires commerciaux de l' Afrique, qui représentent ensemble plus de 44% du commerce total du continent noir en 2017.

Environnement des affaires : Le protectionnisme américain suscite des inquiétudes pour les économies africaines

Le Fonds monétaire internationale avait annoncé dans les perspectives que les tensions commerciales croissantes entre les Etats-Unis et le reste du monde pourraient réduire la croissance mondiale de près de 0,5%   perturber les chaînes d'approvisionnement mondiales. Ces prévisions qui n’avaient pas été pris pour argent comptant semblent réalité une guerre commerciale  qui pourrait avoir des répercussions sur les économies africaines.

En effet, selon des experts dans le domaine du commerce mondial, le protectionnisme extrême des Etats Unis,  dont le souci premier visait à corriger les déséquilibres commerciaux avec ses principaux partenaires commerciaux, a pris plusieurs formes et ciblé plusieurs produits. Car,« le gouvernement a imposé des tarifs sur les panneaux solaires et les machines à laver plus tôt cette année et par la suite un tarif de 25% sur les importations d'acier et un tarif de 10% sur les importations en aluminium ». Mais certains pays comme le Canada, la Chine, l'UE, l' Inde et le Mexique, qui ont représenté 80du déficit commercial en 2017, ont à leur tour ont imposé des tarifs de rétorsion sur les produits américains. Pour renforcer la riposte la Chine, l'UE et le Mexique ont déposé des plaintes contre les Etats - Unis à l'Organisation mondiale du commerce (Omc).

Il faut indiquer que les mesures prises par les États - Unis pour corriger les déséquilibres commerciaux ont également des conséquences importantes pour l' Afrique. Et la Chine et l'UE, qui sont les premières cibles des politiques protectionnistes des États-Unis sont aussi les plus importants partenaires commerciaux de l' Afrique, qui représentent ensemble plus de 44% du commerce total du continent noir en 2017. « L'impact sur l’Afrique pourrait être particulièrement marquée étant donné que la région est devenue fortement dépendante sur la Chine ces dernières années », a averti un spécialiste du commerce intra-africain. Une étude du Fmi a démontré qu'une baisse de 1% de la croissance de l’investissement intérieur de la Chine est associée à une baisse moyenne de 0,6% dans la croissance de l' Afrique. « La mesure semble être encore plus prononcée pour les pays riches en ressources, en particulier les exportateurs de pétrole », fait comprendre cette étude.

Cependant, expliquent les experts de l’Omc, les efforts déployés par les États - Unis pour corriger les déséquilibres commerciaux peuvent présenter des opportunités pour l' Afrique. Ainsi, des entreprises manufacturières, en particulier chinois, pourraient déménager en Afrique pour tirer profit des coûts de main - d'œuvre et un accès préférentiel sur le marché américain offertes par l'African Growth and Opportunity Act (Agoa).

 

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 175 times Last modified on mardi, 07 août 2018 00:25