Environnement: Ateliers de consultation des parties prenantes sur la validation du R-Package
  • Accueil
  • Economie
  • Environnement: Ateliers de consultation des parties prenantes sur la validation du R-Package

Environnement: Ateliers de consultation des parties prenantes sur la validation du R-Package

jeudi, 26 juillet 2018 10:02
Environnement: Ateliers de consultation des parties prenantes sur la validation du R-Package Crédits: Joseph Bessin

Informer les membres du comité national de la Réduction des émissions de gaz à effet de serre issue de la déforestation et de la dégradation des forêts (Redd+) et du comité technique interministériel, et recueillir leurs orientations sur les instruments de la Redd+ en cours de finalisation.

Pour ce faire, le secrétariat exécutif permanent de la Redd+ a organisé une réunion du comité national et du comité technique interministériel de la Redd+, récemment, dans les locaux de la primature, à Abidjan-Plateau.

Objectif, valider le R-Package (Evaluation de la phase de préparation au mécanisme Redd+) qui permet de dresser un bilan des progrès accomplis par la Côte d’Ivoire, de tirer profit des acquis, d’évaluer les lacunes et de définir les actions à suivre pour passer à l’étape de la réalisation des activités basées sur des résultats.

L’adoption de cet avant-projet par les parties prenantes a permis  à la Côte d’Ivoire de finaliser les instruments pour la mise en œuvre du mécanisme Redd+. Il s’agit de l’adoption par le gouvernement de la stratégie nationale Redd+, de la soumission du niveau d’émission de référence à la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc) et de la mise en place d’un système national de surveillance des forêts.

Le mécanisme Redd+, pour rappel, vise à inverser la tendance de la déforestation et de la dégradation des forêts et propose de rémunérer les pays en voie de développement pour leurs efforts dans ce sens.

En termes d’acquis, l’on peut citer les bénéfices liés au carbone. C’est ce qu’a dévoilé le secrétaire exécutif permanent et coordonnateur de ce mécanisme en Côte d’Ivoire, Ahoulou Kouamé.

«Il faut dire que les bénéfices sont énormes. Il y a des bénéfices liés au carbone donc il s’agit au terme de la mise en œuvre des projets d’investissement, d’avoir des retours basés sur les résultats enregistrés par le pays, en termes de nombre de volume d’émission évité, qui permet sur le marché de carbone de monnayer et de recevoir d’importantes ressources financières. Nos prévisions actuelles indiquent que pour un coût global de mise en œuvre d’environ 5 milliards de dollars, nous devons escompter environ 8 milliards de dollars pour les avantages directs liés au carbone. Et au total  environ 11 milliards de dollars pour tous les avantages. Les forêts jouent un rôle éco systémique important tant au niveau environnemental, culturel, qu’économique. Donc il y a des ressources importantes que notre pays peut engager à travers ce processus», a-t-il indiqué.

Tous ces acquis s’inscrivent dans la phase de préparation qui fera suite à la phase de mise en œuvre de la stratégie R-Package.

A noter que depuis 2011, la Côte d’Ivoire s’est engagée dans le processus Redd+, avec le soutien de la Banque mondiale et d’autres partenaires tels que l’Onu-Redd (Fao, Onu-environnement et Pnud), l’Afd, etc.

Joseph Bessin
(Stagiaire)

Lu 257 fois Dernière modification le jeudi, 26 juillet 2018 10:17