• Accueil
  • Economie
  • Entreprises d’Etat: Le processus de certification des administrateurs débute en fin mars

Entreprises d’Etat: Le processus de certification des administrateurs débute en fin mars

dimanche, 17 mars 2019 05:31
Adama Sall (au centre) a assuré la faitière du soutien constant du secrétaire d’État en charge du Budget et du Portefeuille de l’État. Adama Sall (au centre) a assuré la faitière du soutien constant du secrétaire d’État en charge du Budget et du Portefeuille de l’État. Crédits: DR

L’information a été donnée en marge de l’Assemblée générale ordinaire de la Conférence des présidents de conseil d’administration des entreprises d’État et des sociétés à participation financière publique.

Le directeur général du budget et du portefeuille de l’État, Seydou Bamba, a indiqué le 13 mars, au siège de

l’Agence de gestion des routes (Ageroute), que la phase de renforcement des capacités des administrateurs dans le cadre du processus de certification les concernant s’ouvre en fin mars. C’était en marge de la 2e Assemblée générale ordinaire de la Conférence des présidents de conseil d’administration des entreprises d’État et des sociétés à participation financière publique. 

À l’occasion, il a prononcé une conférence dont le thème était : « Les orientations du gouvernement aux directeurs généraux et présidents de conseil d’administration pour la bonne gouvernance des sociétés d’État : rôles et responsabilités des Pca ». Dans sa communication, Seydou Bamba a également réitéré l’appel du secrétaire d’État auprès du Premier ministre en charge du Budget et du Portefeuille à l’endroit des sociétés d’État, relativement à la nécessité de se doter rapidement de plans stratégiques. L’objectif étant d’intégrer le processus de généralisation de la contractualisation en 2020.

Parce que pour l’heure, seules 14 sociétés disposant de plans stratégiques ont des contrats avec le gouvernement. Le Dg du budget et du portefeuille de l’État a rappelé la volonté du gouvernement d’aller au-delà des 45 % de budgets élaborés actuellement,  contre 10 % en 2009. Il a aussi invité les Pca à communiquer les procès-verbaux dans les délais impartis. Représentant le secrétaire d’État en charge du Budget et du Portefeuille de l’État, parrain de la cérémonie, Adama Sall, directeur de Cabinet, a salué la mise place de la Conférence des Pca au sein de laquelle il a exhorté à promouvoir « des valeurs telles que la loyauté, la probité, mais également l’indépendance et la solidarité ». 

Au dire d’Adama Sall, ces valeurs viennent en renfort des actions initiées par le gouvernement et qui ont permis de réduire le recours aux subventions publiques notamment. Ce sont aussi, la nouvelle stratégie de gestion du portefeuille de l’État, l’installation obligatoire de comités d’audits, l’instauration de contrats de performance, d’objectivité et d’outils d’anticipation des risques financiers, a-t-il rappelé. 

Pour sa part, Aka Sayé Lazare, président de la Conférence des Pca, a exprimé la gratitude de ses pairs au secrétaire d’État en charge du Portefeuille de l’État, pour l’intérêt qu’il manifeste vis-à-vis de la bonne gouvernance des entreprises. Aussi, a-t-il espéré que la demande d’audience introduite par les Pca auprès du secrétaire d’État ne restera pas lettre morte. Aka Sayé Lazare n’a pas manqué de réitérer l’engagement des Pca à œuvrer dans le sens de l’atteinte des objectifs du gouvernement. Cet engagement a été appuyé par Baillet Benoit Severin, Pca de l’Ageroute.

ABOUBAKAR BAMBA